Accueil / Allergologue

La médecine constitue un vaste domaine qui englobe de nombreuses professions. Parmi elles se trouve l’allergologue. Il s’agit du spécialiste qui s’occupe du dépistage et du traitement des maladies résultant d’une réaction de l’organisme, sous l’action d’une substance étrangère. Exerçant en milieu hospitalier ou au sein de son propre cabinet, il développe la particularité de mettre son patient au cœur de ses réflexions. Dans son élan d’aider le malade allergique grâce à des mesures adéquates et simples, il cherche avant tout à mieux le connaître en lui posant beaucoup de questions. Parfois même en faisant preuve d’indiscrétion. Il s’intéresse donc au milieu de vie du patient, car l’allergie est le plus souvent liée à l’environnement. De l’enseignement des mesures préventives aux nombreux conseils génétiques que donne l’allergologue, en passant par les explications de traitement, on peut dire de lui qu’il a également un rôle éducatif.

Quand faut-il faire recours à un Allergologue ?

De nombreuses situations peuvent vous amener à consulter un spécialiste en allergologie. Il peut s’agir d’une conjonctivite chronique, d’une rhinite fréquente, des signes de bronchites chroniques ou encore de l’apparition d’une urticaire, des suites de la consommation d’un aliment. Même si tous ces symptômes constituent des raisons suffisantes pour s’adresser au praticien, il est toujours préférable de consulter à l’avance votre médecin traitant. Ce dernier pourra, après analyse, vous orienter vers un allergologue, s’il s’avère que les symptômes sont liés à des allergènes.

Quelle est la formation de l'Allergologue ?

Ce praticien est avant tout un médecin de profession. Ainsi, après son diplôme de docteur en médecine, il doit suivre un stage clinique de spécialité. Durant ce stage qui dure deux ans, il fait des études approfondies en allergologie et en immunologie clinique. Le médecin généraliste ou spécialiste peut également se reconvertir en professionnel de l’allergologie. Pour ce faire, il devra suivre une formation complémentaire.

Les différents types d’allergies traitées

En France, on dénombre plus de 1 700 allergologues dont 479 qui exercent exclusivement la profession et environ 1200 médecins exerçant conjointement une autre spécialité telle que pneumo-allergologue, dermato-allergologue, etc. Parmi les allergies traitées, cinq principaux types se dégagent à savoir :

  • Des allergies respiratoires
  • Des allergies cutanées
  • Des allergies oculaires
  • Des allergies alimentaires
  • Des chocs anaphylactiques.

À quoi reconnaîtrez-vous un bon Allergologue ?

Le praticien qui maîtrise bien son métier doit développer un certain nombre de qualités qui le placent au-dessus de la mêlée et lui permet de soigner efficacement ses patients. Il s’agit en premier de l’écoute. Écouter, c’est avant toute chose prêter attention à ce que dit le malade pour l’entendre et le comprendre. L’écoute permet à l’allergologue de vite diagnostiquer la cause de l’allergie dont souffre son patient. La seconde qualité que vous devez absolument rechercher chez votre praticien, c’est la patience. Il doit faire preuve d’une grande patience. Il doit enfin avoir un sens du relationnel très élevé. Car, il est très important que le malade se sente en confiance, à l’aise pour bien lui expliquer ses maux.

Comment se déroule une séance chez l'allergologue ?

Bien qu’elle soit souvent de nature longue, la consultation est loin d’être stressante et suit les principales étapes que sont : l’interrogatoire, l’examen du patient et la pratique de tests cutanés. Lors de la première consultation, l’interrogatoire constitue une étape capitale pour l’allergologue. Il vise à identifier la source de l’allergie ainsi que le caractère de ses manifestations. Pour cela, le praticien établit une liste exhaustive d’allergènes qui peuvent être la cause du mal. Qualifiée de « policier », cette première liste permet au médecin d’analyser aussi bien les antécédents personnels d’allergie du patient que ceux familiaux. Ensemble avec le malade, il analyse, jour après jour, semaine après semaine, le comportement du patient au moment de l’apparition des principales manifestations de la maladie. Les facteurs d’aggravation ou d’amélioration sont également examinés.

Après l’interrogatoire, l’allergologue effectue sur le patient des tests cutanés. Rapides (une demi-heure en moyenne) et fiables, ils permettent de déterminer avec précisions les allergènes responsables. Pas d’inquiétude à vous faire sur le règlement de la facture des tests cutanés ; la caisse d’assurance-maladie s’en charge. La technique de tests cutanés repose sur un principe assez simple : ils visent à matérialiser sur la peau une réaction allergique. Pour cela, le praticien dépose sur la peau de son patient une goutte de l’allergène suspecté. Grâce à une petite pointe, l’allergologue pique au centre de la goutte.

Lorsqu’une réaction semblable à une piqûre de moustique s’observe à l’endroit du test, cela signifie que l’agent testé peut être responsable de certains symptômes observés chez le patient. Pour confirmer son diagnostic, le praticien peut recourir à des tests de provocation ou sanguins. Pour soigner le patient, il peut mettre en place des mesures diététiques, lui prescrire des médicaments ou lui administrer des vaccins désensibilisants pour le rendre moins vulnérable à certaines substances. L’allergologue joue donc un rôle très important au sein de la corporation des médecins. N’hésitez pas à en consulter un dès que vous remarquez des signes avant-coureurs d’allergie.


Tous les allergologues à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6429

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin