Accueil / Chirurgien urologue

Du néphrologue au neurologue, la médecine constitue un vaste domaine dans lequel on retrouve une diversité de spécialités. Si certaines semblent moins connues que d’autres, elles ne sont pas pour autant inutiles. C’est le cas du chirurgien urologue. Qui est-il et que fait-il ? Le tour de la question dans cet article.

Quelles sont ses tâches ?

Les statistiques révèlent qu’en France, en 2015, sur un total de 281 087 médecins, seuls 1 118 se spécialisent dans cette profession. Un chiffre assez faible, bien que cette spécialité soit indispensable. En effet, un expert en chirurgie urologique est un médecin qui traite les affections liées au fonctionnement des organes génitaux féminin et masculin, ainsi qu’au système urinaire. Cette spécialité médico-chirurgicale permet donc au praticien de diagnostiquer et soigner chez des patients de tous âges qui souffrent des maladies telles que : calculs urinaires, polypes vésicaux, tumeurs de reins ou de la vessie, infections urinaires, etc.

À l’instar de tout bon médecin, le chirurgien urologue reçoit ses patients, les examine et établit un diagnostic. Pour ce faire, il utilise diverses techniques :

  • Il interviewe son patient
  • Il réalise un examen clinique rigoureux
  • Il peut également demander une analyse d’urine ou de sperme.

En fonction de la pathologie détectée et de sa sévérité, il propose un traitement basé sur la prise de médicaments ou orienté vers une intervention chirurgicale. Dans ce dernier cas, à l’issue de l’intervention, le chirurgien urologue suit le patient depuis le stade de réanimation jusqu’à sa remise sur pieds complète. Il exerce donc la double fonction d’urologie et de chirurgie.

Quand lui faire recours ?

Dès que vous sentez par exemple des brûlures urinaires, une présence de sang dans le sperme, des mictions fréquentes, un dysfonctionnement érectile, ou encore un gonflement des testicules, dépêchez-vous de contacter un urologue. Car, ce sont souvent les premiers signes d’une affection liée à l’organe génital. Habituellement, ce spécialiste intervient dans les hôpitaux ou dans les cliniques. Mais, vous pouvez également le retrouver dans un cabinet privé, exerçant en libéral.

Quels parcours suit le chirurgien urologue ?

De façon générale, on fait 13 ans d’étude après le BAC pour devenir médecin urologue. Cette formation se déroule en trois étapes fondamentales. La première concerne la PAGES, suivie d’une formation de cinq ans en faculté de médecine qui dure 6 ans. En fin de sixième année, il faut passer les épreuves classantes nationales (ECN). Il est obligatoire pour le futur praticien d’occuper un bon rang de classement à l’issue de ces épreuves, avant d’espérer entrer en internat.

Cette étape succède à celle des études de spécialisation en urologie. D’une durée de 5 ans, elles sont couronnées par le DES : c’est la deuxième étape. Enfin, le chirurgien urologue fait 3 années supplémentaires d’études pour décrocher un diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC) de type II de chirurgie urologique, après la soutenance d’une thèse de recherche. Suite à cela, le titre de docteur lui est décerné et il lui confère le pouvoir d’exercer son métier.

Quelles qualités peuvent définir un bon praticien ?

L’exercice de ce métier nécessite quelques qualités. Elles définissent, en effet, tout bon urologue. Veillez donc à les analyser chez votre praticien pour ne point faire un mauvais choix. La toute première qualité que vous devez évaluer concerne la curiosité et la soif de recherche. Un bon chirurgien urologue doit faire montre d’une grande curiosité. Cette curiosité doit le pousser à s’efforcer de trouver la source d’une anomalie, d’un problème. Il doit également s’informer régulièrement par rapport aux progrès techniques réalisés dans son domaine.

La seconde qualité qu’il doit cultiver, c’est une parfaite endurance nerveuse et physique. Il doit être tenace, patient, toujours garder son sang-froid, et manifester une grande disponibilité. Compte tenu de sa pratique régulière de la chirurgie, il doit avoir une dextérité pour intervenir sur les tissus et les organes.

Enfin, il doit développer un bon sens relationnel. Qu’il se trouve devant son patient ou en équipe au bloc opératoire, le chirurgien urologue doit être de nature compréhensive, avoir une écoute attentive, savoir communiquer afin de mettre en confiance le patient, l’amener à parler des problèmes touchant à ses parties intimes.

Combien gagne le chirurgien urologue ?

En matière de revenu, le salaire d’un urologue varie d’un praticien à l’autre. Il dépend non seulement du lieu où il exerce son métier (privé ou public), mais aussi de sa renommée. Un urologue qui pratique par exemple dans un hôpital public peut toucher par mois un salaire d’environ 4750 euros bruts. Lorsqu’il est débutant, il peut gagner un salaire mensuel avoisinant 3800 euros bruts. Ce salaire peut considérablement augmenter, voire atteindre le double lorsque le chirurgien urologue exerce en libéral ou dans une clinique privée.

Vous savez désormais tout de cette profession. En cas de besoin, n’hésitez pas à faire appel à ces professionnels qui traitent des troubles liés aux organes génitaux.


Tous les chirurgien urologues à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6429

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin