Accueil / Chirurgien viscéral et digestif

Maux de ventre et autres douleurs abdominales extrêmes peuvent constituer les premiers symptômes d’une affection de viscères chez l’homme. Professionnel d’une branche essentielle de la chirurgie classique, le chirurgien viscéral et digestif est le médecin capable de prendre en charge ces pathologies, grâce à l’intervention chirurgicale. Cet article vous dévoilera cette discipline qui passionne de nombreux médecins.

Que fait ce spécialiste ?

Cette forme de chirurgie s’occupe du diagnostic et des interventions sur les affections des organes abdomino pelviens. Ainsi, l’appareil digestif reste sa principale cible. Elle peut aussi intervenir sur d’autres organes comme la rate, la thyroïde et certaines glandes endocrines. Dans le cadre de son travail, le praticien utilise différentes techniques d’intervention. Les plus connues sont :

  • La chirurgie classique via la laparotomie
  • La cœlioscopie réalisée par le chirurgien viscéral et digestif consiste à ouvrir un espace de travail en insufflant du dioxyde de carbone dans la cavité abdominale.

L’objectif est de se faire assister lors de l’intervention, en insérant des instruments et une caméra. L’exemple le plus parlant est l’opération d’ablation de la vésicule biliaire appelée cholécystectomie.

Ce chirurgien réalise à merveille les chirurgies de l’œsophage et du diaphragme, de l’estomac, du duodénum, du jéjuno iléon, colorectale et proctologique. Il peut faire aussi des interventions sur le foie, la rate, les voies biliaires et pancréatiques, les cavités péritonéale et pelvienne, et bien d’autres organes.

Habituellement, le chirurgien viscéral et digestif est consulté pour des maladies comme l’appendicite, la péritonite, les hémorragies digestives, les occlusions intestinales, les hémorroïdes, l’ulcère de l’estomac, la hernie, les tumeurs du côlon ou de l’estomac, de l’intestin grêle, etc. Comme tout médecin, son mode de traitement suit trois étapes importantes : une consultation, l’opération et le suivi post opératoire.

En quoi consiste une consultation chez le chirurgien viscéral et digestif ?

Lors de votre rencontre avec le chirurgien des viscères, il commencera par s’imprégner de votre situation médicale. Son objectif est de réaliser votre bilan préopératoire, histoire de se faire une idée de l’étendue de l’intervention qui l’attend. Cette consultation lui permettra aussi de vous expliquer les risques éventuels qui peuvent survenir durant l’opération. Comme c’est le cas de toutes interventions chirurgicales, celle du chirurgien viscéral et digestif peut se compliquer. Un problème d’anesthésie, d’hémorragies, tout peut arriver.

Le praticien a le devoir d’expliquer également au patient la méthode qu’il utilisera pour l’opérer. Lorsque votre consultation chez lui vous est recommandée par votre médecin traitant, il est remboursé par le régime d’assurance maladie en France. Un rendez-vous peut être dédié au suivi post opératoire, car la cicatrisation et le rétablissement du malade font partie de ses responsabilités.

Quel est le cursus nécessaire pour devenir chirurgien digestif ?

La plupart des professionnels embrassent cette discipline par passion. Mais, cette dernière seule ne suffit pas pour pratiquer. L’étudiant commence par obtenir, après six ans d’études, son doctorat de médecine. Le chirurgien viscéral et digestif doit passer après cela un diplôme d’études spécialisées de cinq ans en chirurgie générale. Ce n’est qu’après cela qu’il peut s’inscrire pour un diplôme national d’études spécialisées complémentaires de niveau 2 en chirurgie viscérale et digestive. Elle dure six semestres.

L’apprenant suit des cours sur les chirurgies de l’œsophage, du diaphragme, de l’estomac, du duodénum, du foie, de la rate, du pancréas, etc. Pour être mieux aguerris, ils suivent aussi des modules sur la chirurgie pariétale, du sein et des glandes endocrines. De nombreux stages restent indispensables pour valider leurs parcours. Le chirurgien viscéral et digestif doit faire des stages dans au moins deux services différents. L’aspirant à la profession doit également être un passionné de la culture, car il s’agit d’un domaine très technique et très dynamique.

Comment reconnaître un chirurgien viscéral et digestif avéré ?

Il s’agit d’une spécialité très importante qui n’accorde pas de place aux erreurs. Trouver un bon praticien s’avère donc indispensable. Dans ce métier l’expérience compte. Vous gagnerez donc à aller vers un chirurgien expérimenté et ayant une bonne qualité d’écoute. Réaliser une enquête au sujet des spécialistes peut aussi vous aider dans la quête du parfait chirurgien. Et en réalité il n’y a pas trop de soucis à se faire. Se confier à votre médecin traitant est la meilleure solution. Il est habileté à vous recommander un chirurgien viscéral et digestif compétent.

État des lieux de la rémunération de la corporation

Les études réalisées à cet effet révèlent que ces professionnels des viscères gagnent environ 44 133 euros en moyenne l’an, soit 23 euros l’heure. Cette rémunération dépasse largement le salaire annuel moyen médian en France qui s’élève à 21 133 euros. En réalité, l’ancienneté compte énormément dans la grille salariale. Le débutant peut ainsi gagner environ 31 000 euros, alors que les plus expérimentés peuvent se retrouver à près de 62 000 euros.

Répartition géographique en France

Les chirurgiens viscéraux et digestifs se retrouvent un peu partout dans l’hexagone. En dehors des centres hospitaliers centraux, vous les trouverez notamment à Calais, à Boulogne-sur-Mer, Arras, Lille, etc. En 2016, ils étaient 1007 spécialistes en France, soit 1,4 pour 100 000 habitants. Vers 2030, ces chiffres connaîtront une probable hausse de 25 %, selon les estimations.

En cas de maladies viscérales donc, prenez un rendez-vous chez le chirurgien viscéral et digestif.Il vous prendra en charge et vous soulagera, car les plus réputés se trouvent en France.


Tous les chirurgien viscéral et digestifs à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6429

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin