Accueil / Consultant en lactation

Beaucoup plus connu au féminin, c’est-à-dire comme un métier exercé en grande majorité par les femmes, le consultant en lactation est un spécialiste de la santé qui traite essentiellement des questions se rapportant à l’allaitement maternel et à la lactation humaine. Il s’agit donc d’un conseiller qui intervient le plus souvent auprès des jeunes mamans, de la grossesse à la dernière tétée, en leur enseignant les bonnes pratiques de l’allaitement.

Quelles sont les principales activités d’un consultant en lactation ?

Traditionnellement, ce rôle de conseil dévolu au spécialiste en lactation était assuré soit par la sage-femme, soit par la mère de la jeune maman ou encore par les femmes de son entourage. Mais, depuis les années 1985, le métier de consultant en lactation a connu une nette évolution à travers l’International Board Certified Lactation Consultant, une certification qui assure aux acteurs de cette profession une reconnaissance à l’échelle internationale.

Le spécialiste en lactation a pour principale tâche d’expliquer à la future maman la physiologie de l’allaitement appropriée à chaque situation. Il est qualifié pour détecter les pathologies relatives à l’allaitement, et à donner à sa patiente les informations essentielles y afférentes. En outre, il accompagne les femmes durant toute la période d’allaitement jusqu’au sevrage, tout en veillant à mettre en place des solutions concrètes aux difficultés qu’elles rencontrent. Enfin, par une écoute aussi bien attentive qu’une empathie émotionnelle, le consultant en lactation apporte une réponse à sa patiente.

Comment devient-on ce conseiller ?

Pour être apte à exercer ce métier de conseiller en lactation, on suit une formation particulière en allaitement. D’une durée d’un an, elle comprend 194 heures réparties en six modules et est sanctionnée par un diplôme. En France, cette formation est délivrée par deux centres privés. Il s’agit de l’ACLP et du centre de recherche, d’évaluation et de formation à l’allaitement maternel. Outre ce diplôme, le consultant en lactation doit disposer d’une certification IBCLC qui est lui délivrée par le conseil international des examinateurs de consultants en lactation.

Par formation continue tous les 10 ans, cette certification doit être validée à nouveau. Cela vise à permettre au consultant d’être au courant des dernières avancées en la matière. Mais, pour être autorisé à passer l’examen de l’IBCLC, il faut satisfaire aux conditions suivantes :

  • Disposer d’une expérience significative et pratique de soutien mère à mère de 2000 heures au minimum dans le domaine de l’allaitement maternel et de la lactation humaine
  • Avoir reçu une formation particulière d’au moins 90 heures en allaitement et lactation humaine
  • Avoir suivi des formations dans plusieurs disciplines de sciences de la santé.

En plus de sa formation, il est indispensable que le consultant en lactation ait effectué de nombreux stages pratiques et soutenu un mémoire sur un thème relatif à l’allaitement.

Comment se déroule une visite chez un consultant en lactation ?

Habituellement, le spécialiste en lactation exerce son métier en libéral. La consultation se déroule donc le plus souvent au domicile de la patiente et dure entre une et deux heures. Elle débute par un examen approfondi de l’état d’allaitement de la patiente. Cette évaluation permet au spécialiste de mieux comprendre votre situation, de définir vos contraintes et déterminer les sources probables des problèmes, s’il y en a. ensuite, en accord avec la patiente, un plan d’action est retenu.

Pendant toute la consultation, le consultant en lactation aborde avec sa patiente l’allaitement dans sa forme générale, c’est-à-dire son fonctionnement, aussi bien chez la maman que son bébé. Lorsque la séance exige des gestes à connaître, il vous les montrera, afin que vous puissiez les apprendre et les refaire toute seule après. À l’issue de la consultation, il garde un contact téléphonique ou mail avec vous afin d’assurer un suivi, mais aussi pour répondre à vos préoccupations ultérieures.

Comment reconnaître un bon consultant ?

Le métier de conseiller en lactation exige des compétences techniques, voire médicales, mais aussi des connaissances en communication. Un bon consultant en lactation, c’est celui qui sait bien communiquer avec ses patientes pour instaurer des relations basées sur la confiance. C’est aussi quelqu’un qui fait preuve d’une écoute attentive vis-à-vis de sa patiente, qui la conseille et la soutient dans les choix qu’elle fait. C’est donc avant tout, au-delà d’un consultant, un excellent ami qui est prêt à vous dorloter lorsque vous vous sentez submergée.

Où exerce-t-il et combien gagne-t-il ?

Ils sont près de 28 105 conseillers certifiés identifiés dans 102 pays à exercer cette profession. On les retrouve dans différentes structures : au sein de maternités publiques ou privées, dans un cabinet libéral, au service néonatologie ou pédiatrie. Le consultant en lactation intervient également dans les PMI et à domicile. En termes de coût de prestation, chaque consultant applique le prix qui lui est propre. Retenez toutefois que le tarif forfaitaire pour une consultation varie entre 16 et 240 euros.

Bien que cette profession soit très peu développée, il existe de nombreux conseillers en lactation en France prêts à vous venir en aide. N’hésitez donc pas à en contacter un dès que vous en sentez le besoin.


Tous les consultant en lactations à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6426

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin