Accueil / Gastro-entérologue et hépatologue

Un gastro-entérologue et hépatologue est un médecin qui pratique deux spécialités médicales consacrées respectivement aux organes de l’appareil digestif et au foie, les maladies qui s’y rapportent et leur traitement. Ces dernières touchent le foie ou les voies biliaires, dont l’hépatite d’origine virale. L’exercice de ce double voire triple spécialité englobe d’autres maux courants dont vous souffrez fréquemment. On peut citer :

  • Les hémorroïdes
  • Un ulcère gastrique ou duodénal
  • Une maladie cœliaque
  • Des polypes intestinaux
  • Une inflammation du rectum (rectite), du pancréas (pancréatite) de l’appendice (appendicite)
  • Des tumeurs (bénignes ou malignes) de l’œsophage, du côlon, du foie…

Que fait le gastro-entérologue et hépatologue ?

Il a pour rôle de soigner les organes tels que l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin, le rectum et l’anus. Il s’occupe des glandes digestives (foie, voies biliaires, pancréas). Il vous aide à prévenir plusieurs maladies liées aux organes et constitue une personne ressource pour conseiller sur les comportements à risque. Il intervient à l’apparition des symptômes digestifs passagers ou persistants. Vous pourrez en effet le consulter en cas de vomissement rouge, de selles noires, d’hémorragie digestive, de douleurs aiguës, d’occlusion, de perforation intestinale ou de calculs biliaires.

Dans la plupart des cas, les patients sont orientés vers le gastro-entérologue et hépatologue par leur médecin généraliste. Mais devant certains signes digestifs inhabituels, il est urgent de voir rapidement le spécialiste. Un appel pour demander l’avis de son médecin est toutefois une bonne idée.

Qui sont les personnes à risque ?

Des risques d’infection des organes digestifs et hépato-biliaires existent et menacent tout individu, quel que soit l’âge. Cependant, il existe quelques particularités, notamment les maladies cancéreuses. Le cancer du côlon par exemple constitue une véritable menace après l’âge 55 ans. Les hépatites B et C touchent beaucoup d’adultes en raison des voies de contamination (transfusion sanguine, rapport sexuel non protégé, toxicomanie…) Un gastro-entérologue et hépatologue est indispensable aux personnes de 50 ans, car à cet âge, beaucoup d’entre eux souffrent des pathologies prostatiques et rectales.

Comment se déroule la consultation ?

Pour une première consultation, la séance commencera par des questions préalables. C’est un simple interrogatoire sur les symptômes, les traitements déjà appliqués. C’est à vous de fournir les détails sur ce que vous ressentez ou subissez. Après cet entretien, le spécialiste vous examinera palpant les parties concernées. Il décidera ensuite des analyses approfondies ou un examen complet incluant l’échographie abdominale ou l’endoscopie. Ceci permettra de détecter des ulcérations, des tumeurs et autres anomalies.

Le gastro-entérologue et hépatologue travaillera plus rapidement si vous allez en consultation avec vos antécédents médicaux (personnels et familiaux). Il s’agit des examens antérieurs sur le foie, le tube digestif, mais aussi sur le cœur, le poumon et les neurones. À la fin des examens, le spécialiste vous expliquera la thérapie à adopter. Le traitement peut-être médicamenteux ou par endoscopie. Pour les cas nécessitant une intervention chirurgicale, un autre rendez-vous peut être fixé pour vous laisser le temps de réfléchir. Ce n’est pas la même chose pour les cas urgents où l’opération s’impose comme unique moyen pour vous sauver la vie.

Pourquoi le gastro-entérologue et hépatologue conseille aussi la prévention ?

Il existe environ huit cents (800) maladies de l’appareil digestif et la cirrhose représente, en France, près du tiers des décès dus à elles. Il est alors conseillé de les prévenir. Cette prévention passe d’abord par les examens préventifs puis par l’injection de vaccin ou l’adoption de pratique saine. Les analyses recommandées sont :

  • Le dépistage du cancer du côlon (au moins une fois tous les deux ans)
  • Le dépistage de l’hépatite B et C
  • Le toucher rectal qui permet de vérifier l’absence d’anomalies à la prostate ou au rectum.

La consultation d’un gastro-entérologue et hépatologue s’impose aujourd’hui qu’il s’agisse de symptômes digestifs et hépatobiliaires passagers ou chroniques. Sachez tout juste que les possibilités de guérison sont de 90 à 100 % pour un cancer du côlon précocement traité. Déclarez la guerre à l’hépatite et aux cancers des organes du tube digestif en vous faisant dépister et en vous injectant les vaccins préventifs. Il est important de noter que les maladies du tube digestif sont liées à plusieurs à plusieurs facteurs extérieurs à notre organisme.

En dehors des comportements à risque généralement connus, il existe beaucoup d’autres pratiques et habitudes alimentaires qui vous exposent. Seul le gastro-entérologue et hépatologue qui pourra grâce à sa formation académique, ses expériences professionnelles et ses nombreuses recherches vous orienter ou vous prescrire des comportements à adopter selon votre cas. Ces compétences et ces aptitudes constituent des qualités qui lui garantissent une bonne prise de ses patients. En prenant un rendez-vous, vous en saurez beaucoup plus sur les maladies et leur manifestation. N’hésitez plus une seconde, veillez donc sur votre santé et sensibilisez votre entourage à faire comme vous.


Tous les gastro-entérologue et hépatologues à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6426

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin