Accueil / Hématologue

L’hématologue est un médecin dont la spécialité est l’étude du sang, des organes hématopoïétiques (la moelle osseuse, les ganglions lymphatiques, la rate) ainsi que des maladies y afférentes. Son métier s’intéresse à un certain nombre de phénomènes qui concourent à la production et au remplacement de vos cellules sanguines à savoir les globules rouges (ou érythrocytes), les globules blancs (ou leucocytes) et les plaquettes. Une pathologie touchant ses organes menace le bon déroulement des fonctions qu’ils remplissent.

En effet, les globules rouges transportent l’oxygène vers les différents organes et tissus de l’organisme. Les globules blancs qui englobent, suivant la science étudiée par l’hématologue, les monocytes, les lymphocytes, les basophiles et les neutrophiles défendent l’organisme contre les infections ou la présence de corps étrangers. On les appelle les cellules du système immunitaire. Quant aux plaquettes, elles sont responsables de la coagulation du sang et permettent l’arrêt des saignements.

Que fait le spécialiste ?

Le rôle du praticien de l’hématologie est la prise en charge des maladies du sang. Il s’agit en particulier des affections cancéreuses touchant des cellules sanguines et du système de défense (les leucémies et les lymphomes). Pour traiter ces pathologies, il utilise une méthodologie constituée de thérapies assez spécifiques. En effet, de façon générale l’hématologue est un médecin qui a de grandes connaissances en cancérologie. Dans l’exercice de cette fonction, il réalise des examens liés au sang, à la lymphe et aux organes qui les synthétisent.

Il est donc chargé de la réalisation des myélogrammes, des caryotypes, des biopsies de moelle osseuse… Il analyse des prélèvements, pose des diagnostics et procède à la mise en place de traitements adaptés. Son rôle consiste aussi à mettre en isolement dans une chambre stérile, des malades souffrant de leucémie et ne disposant plus de défenses immunitaires suffisantes, en vue de les préserver des microbes.

Comment se déroule la consultation chez l’hématologue ?

La consultation dans le cadre du traitement des maladies de sang est un acte simple comme il est question dans les autres entités de la médecine. Elle consiste à interroger un patient pour mieux comprendre les symptômes de sa pathologie. Mais ici, l’examen est plus rigoureux. Pour une première consultation, le patient se munit de la lettre de recommandation du médecin traitant, son dossier médical, les derniers bilans sanguins si possibles et autres résultats (scanner, radio…). Le médecin après constat procède ensuite à la réalisation d’une série de tests et d’analyses pour peaufiner le diagnostic.

En fonction des résultats des tests, l’hématologue établit une stratégie thérapeutique. Les techniques préconisées par le spécialiste sont souvent lourdes. On trouve le traitement par les chimiothérapies, les radiothérapies, les greffes de moelle et la prescription des médicaments. L’adoption d’une méthode se fait en commun accord entre le spécialiste, son équipe et le patient.

Aujourd’hui, grâce aux nouvelles découvertes dans le domaine de l’hématologie, des remèdes thérapeutiques existent et permettent d’améliorer considérablement le pronostic pour certaines leucémies et quelques lymphomes. La consultation chez le spécialiste ne comporte pas de risques singuliers pour le patient.

Comment devient-on spécialiste de l’hématologie ?

Pour suivre une formation pouvant aboutir à l’exercice du métier d’hématologue, les étudiants suivent après leur baccalauréat, 6 ans d’étude en médecine. La condition pour aspirer à ses six années est l’obtention d’un bac S et la réussite au concours d’entrée en PACES (première année commune d’études de santé.). Au bout de ce parcours, ils passent les épreuves classantes nationales pour accéder à l’internat. C’est là qu’ils choisissent leur spécialité en fonction de leur classement. Ceux qui prennent l’option de devenir hématologues doivent suivre quatre autres années de formation en hématologie pour être titulaire d’un diplôme d’études spécialisées (DES), puis soutenir une thèse de recherche.

On dénombre aujourd’hui plus de 481 hématologues en France. Ils exercent malgré leur faible effectif pour le bien-être des patients.

À quel moment peut-on consulter un hématologue ?

En règle générale, les malades nécessitant l’intervention d’un spécialiste de l’hépatologie sont orientés vers ce dernier par un médecin traitant qui suspecte une pathologie du sang. On trouve parmi ces maladies :

  • La polyglobulie (excès de globules rouges)
  • Les différentes sortes de leucémie (lymphoïde chronique, myéloïde chronique, lymphoblastique aiguë, myéloblastique)
  • La leucopénie (déficit de globules blancs)
  • L’hyperplaquettose (excès de plaquettes)
  • La thrombopénie (déficit de plaquettes)
  • L’hémophilie qui désigne aussi une difficulté de coagulation prise en charge par l’hématologue.
  • Le lymphome (cancer du système lymphatique)
  • L’aplasie médullaire (diminution de la production des cellules sanguines par la moelle osseuse)…

Il faut ajouter à cette liste des cas plus à risque aux infections du sang et des organes hématopoïétiques. Il s’agit des personnes exposées à certains produits chimiques et aux rayonnements ionisants. Pour cette raison, il est important de se faire dépister chaque année ou effectuer un bilan complet de sang. Avec l’adoption d’un tel comportement, vous pourrez découvrir à temps la maladie à l’étape primaire si vous êtes infecté.


Tous les hématologues à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6426

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin