Accueil / Laboratoire de pathologie

Le laboratoire de pathologie est la structure de recherche et d’interprétation approfondie de certaines maladies. Il a pour objectif l’étude minutieuse de certains diagnostics retenus lors d’examens préalables. Ce genre de structure est compétent pour faire des analyses sur les causes d’un cancer de la peau ou d’une tumeur cérébrale par exemple. Plusieurs analyses comme les tests cytoplasmiques, histologiques y sont réalisés afin d’approfondir les investigations sur l’origine du mal.

Que fait-on dans ce laboratoire ?

Une telle structure s’occupe dans un premier temps de l’exécution des prélèvements d’organes sur des patients, puis de leur analyse. Dans une seconde position, elle fait une étude cellulaire précise des causes et caractéristiques de la maladie, une fois qu’elle est détectée.

Quels sont ses domaines d’investigation ?

Le laboratoire de pathologie regroupe plusieurs secteurs de recherche à savoir :

  • La pathologie chirurgicale : elle prend en compte d’une part la dermatopathologie et d’autre part la neuropathologie et le néphropathologie. La première se spécialise en étude des maladies de la peau. La seconde s’approfondit en expériences morphologiques macroscopique et microscopique sur les cellules observées dans les maladies du système nerveux. La dernière s’intéresse à l’étude microscopique des maladies rénales
  • La cytopathologie : elle est cette branche de la biologie médicale qui s’occupe de l’analyse des cellules de divers liquides biologiques.

Les outils utilisés et examens réalisés dans cette structure de recherche

Les professionnels de santé de laboratoire de pathologie utilisent de nombreuses machines et instrument de travail. Le microscopique photonique et électronique, le microtome, les ordinateurs, le sérum, le sang. Les différentes analyses faites sont les suivantes. L’examen macroscopique : il se fait avec l’œil et permet de décrire avec précision la taille, la localisation, la couleur, la délimitation et même la consistance d’une tumeur. Au cours de cette analyse, le pathologiste peut avoir recours à une balance afin d’apprécier la variation du poids des organes lorsqu’il s’agit d’un cadavre mort des suites d’une tumeur.

L’examen microscopique : il constitue l’activité principale du pathologiste. C’est ici qu’il utilise le plus les instruments préalablement cités. Il se consacre à l’identification des agents responsables (bactérie, pathologie, virus, mycète) d’une tumeur.

Qui est le pathologiste et quel est son rôle dans un laboratoire de pathologie ?

Il est le professionnel de santé qui s’occupe du prélèvement, de l’analyse des tissus, liquides biologiques et leur explication en vue de déterminer l’origine physiopathologique d’une maladie. Il en existe deux types à savoir : l’anatomopathologiste, le spécialiste qui prend en charge l’analyse des tissus biologiques et le biologiste médical, celui qui s’occupe des liquides biologiques. Il travaille essentiellement avec son œil, son microscope et a très peu de relation avec les patients, car ne les voyant presque jamais.

En revanche, il exécute la procédure de diagnostic approfondi des maladies comme le cancer. Son rôle est de déceler de façon précise les causes physiologiques d’une maladie. Dans son laboratoire de pathologie, il a recours à l’équipe technique qui rend les prélèvements analysables et à un groupe administratif qui gère le classement des dossiers des patients.

Quelles formations suivent les pathologistes et quel est leur salaire ?

Les études en pathologie sont longues. Pour porter ce titre, il faut 12 années d’études et des grandes d’expériences. L’étudiant après l’étape de la première année se verra suivre la même formation en tronc commun que les médecins et ceci pendant 6 ans. Il choisira ensuite sa spécialité qui lui prendra 4 années au cours de laquelle, il se perfectionnera grâce à de multiples stages. Passé ces étapes, il suivra une formation complémentaire dans des laboratoires de pathologie pendant deux années de plus. Il obtient enfin son DESC en pathologie.

Le salaire annuel de ce spécialiste hyper qualifié varie en fonction de plusieurs éléments. Le nombre d’années d’expérience : plus il a d’expérience, plus le salaire est élevé. Sa rémunération sans expérience professionnelle se situe entre 100 000 euros et 125 000 euros. Avec au moins 5 ans d’années d’expérience, il se retrouve à environ 240 000 euros.

Cette rémunération varie aussi en fonction du type d’entreprise ou de l’employeur. Quand il s’agit du secteur privé, il peut être rémunéré à près de 250 000 euros, or dans une université ou un collège, la rémunération de son travail au laboratoire de pathologie reste entre 85 000 euros et 175 000 euros. Mais lorsqu’il est à son propre compte, il peut s’offrir jusqu’à 285 000 euros annuellement. Ses honoraires changent aussi en fonction de l’État dans lequel il se trouve.

Les qualités requises d’un pathologiste

Son travail est très délicat et nécessite une concentration intense. Sa plus grande qualité est son œil vif, car rien ne lui échappe ; le moindre détail peut aider à résoudre une enquête, un crime, etc. Il est observateur minutieux. Il se doit d’être également responsable et rigoureux. Il est résistant, car le travail qu’il exerce n’a pas une limite d’heure fixe : il est courageux, car dans le laboratoire de pathologie entouré d’organe humain.


Tous les laboratoire de pathologies à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6429

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin