Accueil / Médecin physique - Réadaptateur

Peu connu dans le corps médical, le médecin physique-réadaptateur joue pourtant un rôle important en cas de handicap. C’est lui qui s’occupe de toutes les affections qui causent un préjudice à la mobilité ou qui compromettent les gestes. On parle par exemple des maladies qui concernent la commande nerveuse comme la sclérose en plaques, les pathologies musculaires, les articulations et les tendons. Ce spécialiste prend en charge une gamme variée de problèmes de santé. Il intervient pour la hernie discale, le canal lombaire étroit, les lombalgies, la scoliose, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, etc. C’est également dans ses compétences de traiter les déficits qui proviennent d’un accident ou d’une intervention chirurgicale.

Que fait le médecin physique-réadaptateur pour soulager les patients ?

Le médecin physique-réadaptateur exerce dans une spécialité médicale qui s’inscrit dans un contexte pluridisciplinaire. La discipline s’adresse à des malades chroniques ou même aigus qui souffrent de déficits physiques ou bien neurologiques centraux. Elle associe de nombreux médecins ainsi que des personnels paramédicaux. Il s’agit par exemple des ergothérapeutes, des proto-orthésistes, des kinésithérapeutes, etc. Parfois, elle fait recours à d’autres spécialistes qui viennent intervenir en fonction de la maladie.

Pour donc réussir sa mission, le médecin physique-réadaptateur est tenu d’effectuer un bilan initial. Cela lui permettra d’évaluer les conséquences fonctionnelles des pathologies. Il s’appuie également sur un examen clinique et d’autres examens complémentaires. Il utilise aussi des techniques remarquables qui lui permettent de corriger les mouvements et les fonctions altérés. Il propose à ses patients des traitements efficaces pour contribuer à éviter l’aggravation du déficit ou carrément à récupérer ses capacités perdues. Il lui prescrit des médicaments, le soumet à des rééducations avec ou sans appareils.

Quelle doit être la mission d’un médecin physique-réadaptateur ?

La première mission que doit accomplir ce médecin spécialiste est de mettre au point et d’assurer la direction des programmes de rééducation et de réadaptation des patients. Il s’occupe des victimes d’accidents ou des personnes qui souffrent de pathologies graves nécessitant la prise en charge d’un médecin physique-réadaptateur.Le praticien en collaboration avec ses homologues des autres branches mettra tout en œuvre pour le bien-être du malade. Aussi a-t-il pour rôle de gérer les éventuelles complications qui surviendraient.

Le but que vise ce spécialiste est de réduire les conséquences de l’accident ou même de la maladie, que ce soit sur le plan physique et fonctionnel, psychologique et social. En effet, sa satisfaction réside dans le fait qu’il arrive à faire intégrer son patient dans la société comme il était avant le préjudice. Au pire des cas, il s’assure de lui trouver une meilleure place afin que ce dernier ne se sente pas trop lésé.

Quelles sont les innovations technologiques au service du handicap ?

Grâce à l’innovation technologique, le médecin physique-réadaptateur varie les moyens de rééduquer le handicap. La Wii par exemple représente un outil utilisé dans la prise en charge des troubles de l’équilibre. Avec un feed-back régulier, le spécialiste peut facilement contrôler le niveau d’activité physique de son malade. En effet, cet appareil peut être un bracelet qui enregistre le nombre de pas ou la dépense calorimétrique. Il existe également la rééducation virtuelle. Cette innovation offre aux malades l’occasion de progresser à domicile. L’idée est d’arriver à mettre les patients dans une situation proche à la vie réelle.

Par exemple, lors d’un déplacement dans la rue, le médecin physique-réadaptateur pourra voir à distance comment le malade parcourt les lieux. Cependant, cette rééducation virtuelle demeure encore en stade de recherche. L’innovation offre aussi les exosquelettes. Il s’agit des squelettes externes qui sous-tendent les membres d’un patient et l’aident à se remettre en forme. On peut moduler leur niveau d’assistance selon la capacité du handicap. On retiendra donc :

  • Le feed-back régulier
  • La rééducation virtuelle
  • Les exosquelettes.

Où exerce-t-il son activité ?

Le médecin physique-réadaptateur peut travailler dans le secteur privé ou public. Vous pourrez donc le rencontrer à l’hôpital ou en consultation ambulatoire. Dans le secteur privé, vous le retrouverez dans son cabinet médical. Il effectue alors un exercice libéral. La majorité de ces praticiens qui sont à leur propre compte traite souvent les douleurs de l’appareil locomoteur, en particulier au niveau du rachis. Pour les autres pathologies, ils n’hésitent pas à se servir des ceintures, des médicaments. Il s’associe parfois à des établissements d’un programme rééducatif ou des médecins-conseils.

Que retenir de son salaire ?

Le salaire moyen un médecin physique-réadaptateur en France est chiffré à 71 149 euros par an. Par heure, il est facturé à 36 euros. Cette somme dépasse environ 3,3 fois le salaire médian du pays. Cependant, il convient de retenir que les débutants commencent avec 50 000 euros. Les professionnels les plus expérimentés gagnent jusqu’à 100 000 euros chaque année. Retenez que ceux qui exercent libéralement leur activité et qui possèdent une clientèle bien large peuvent gagner bien plus que ça. Cette branche de la médecine figure parmi les mieux payées !

Vous avez besoin des services d’un praticien ? Contactez un spécialiste rapidement !


Tous les médecin physique - réadaptateurs à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6429

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin