Accueil / Néphrologue

Étymologiquement, le mot néphrologue vient des termes grecs « nephros » et « logos » et veut dire « l’étude des reins ». Il est le médecin spécialiste qui s’occupe des problèmes de reins. Il s’intéresse à la prévention, au diagnostic et au traitement de cet organe génital humain. Il ne peut se confondre avec d’autres disciplines de la médecine telle que l’urologie (science qui prend en charge la chirurgie de l’appareil reproducteur et des systèmes urinaires). Il reste le professionnel qualifié pour soigner efficacement tous les problèmes possibles liés à cette partie essentielle du corps humain allant d’une infection urinaire à une insuffisance rénale.

Quelles responsabilités assure le néphrologue dans l’exercice de sa fonction ?

Ce spécialiste joue plusieurs rôles en ce qui concerne les soins à administrer à un patient. Il assure la prise en charge sur les plans diagnostique et thérapeutique du malade présentant les signes d’une affection rénale ou toutes autres maladies liées à cet organe. Les traitements curatifs qu’il prescrit sont élaborés en fonction de l’avancée du mal. Par exemple dans le cas d’une insuffisance rénale à phase terminale, ses prescriptions à l’égard de la personne souffrante représentent l’hémodialyse intermittente, des séances de dialyse péritonéale, la transplantation, etc. Il faut également noter qu’il n’opère pas ses patients. Il s’occupe enfin de leur suivi, que le patient choisisse le mode ambulatoire ou l’hospitalisation.

Quand faut-il consulter le néphrologue ?

Le rein demeure un organe essentiel de notre corps qui assure plusieurs fonctions (excrétrice et hormonale) de l’organisme. Nous devons donc en prendre soin que le besoin se fasse sentir ou pas. De nombreuses pathologies nécessitent en effet une visite médicale. On note : une insuffisance rénale aiguë ou chronique, les colites néphrétiques, une protéinurie, une hématurie, le syndrome de néphritique, les infections urinaires, les désordres hydro électrolytiques, etc. Certaines affections comme le diabète, hypertension artérielle, le tabagisme, l’obésité, augmentent les risques d’une pathologie rénale, donc peut conduire chez ce professionnel.

Les symptômes à savoir : une albuminurie (présence de protéine dans l’urine), l’anurie, l’oligurie, la polyurie, l’hématurie (la présence du sang dans l’urine) les œdèmes peuvent conduire une personne à consulter le néphrologue.Les différentes catégories de néphropathies comme les néphropathies glomérulaires, celles tubulaires et interstitielles, congénitales, vasculaires, etc. sont prises en charge par ce spécialiste.

Les méthodes de diagnostics employées en néphrologie

Avant chaque traitement, une ou plusieurs analyses permettent au professionnel de se prononcer de manière précise sur la maladie dont souffre le patient. Dans cette discipline de la santé, les examens de recours concernent d’une part le sang et en seconde partie l’urine. Il peut s’agir de dosages de l’urée, de la créatinine et des électrolytes (sodium, potassium, bicarbonates et chlore). L’hémogramme est le test qui renseigne sur la mesure de vitesse de sédimentation, l’examen cytobactériologique quant à lui, permet au néphrologue de déterminer une hématurie, une leucocyturie ou une infection urinaire. D’autres examens qui relèvent de l’imagerie s’avèrent parfois nécessaires au néphrologue pour l’établissement d’un diagnostic précis. On retrouve :

  • L’échographie des reins et de l’abdomen : et des organes comme l’urètre, l’uretère, la vessie, la prostate
  • Le scanner : elle se nomme aussi tomodensitomètre
  • La scintigraphie : utilisée le plus souvent en médecine nucléaire, elle facilite au néphrologue le diagnostic des maladies rénales et leur suivi
  • La biopsie rénale
  • L’angiographie : sert à explorer les vaisseaux ; elle consiste en une procédure de diagnostic réalisée à partir d’un tissu rénal.

Comment le néphrologue consulte ses patients ?

La visite médicale chez ce spécialiste des reins commence toujours un interrogatoire. Donc avant d’aller au rendez-vous, il vous faut prendre sur vous toutes les ordonnances récentes et si possible, les résultats de vos examens. Il questionne son malade exclusivement sur ses antécédents médicaux ou familiaux. Il effectue ensuite un examen clinique strict qui peut se composer de l’échographie de reins, d’un scanner, etc. Puis, il établit un traitement thérapeutique en prenant en compte les résultats de ces analyses. Au cas où une greffe ou une transplantation s’avère obligatoire, il ne participe pas à l’opération, mais s‘occupe du suivi du patient à la fin de l’acte opératoire. Il faut noter que la consultation chez le néphrologue ne présente aucun risque. Il donne à la fin de ses visites, des conseils alimentaires en vue d’un rétablissement rapide.

Quelle formation donne accès au titre de néphrologue ?

Pour exercer ce métier, l’étudiant doit obtenir un Diplôme d’Études Spécialisées en néphrologie. Pour cela, il suit d’abord une formation de six ans à la faculté des sciences de médecine. Il continue en interne après l’étape des épreuves classantes nationales. Il choisira sa spécialité en tenant compte des classements. Enfin, les quatre années d’étude lui donnent droit au DES, au titre de docteur puis au pouvoir de l’exercice de cette fonction.

Le néphrologue reste pour vous un allié, un professionnel de la santé compétent pour soigner les maladies liées au rein.


Tous les néphrologues à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6429

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin