Accueil / Neuropsychiatre

Le mot neuropsychiatre regroupe deux grandes disciplines de la médecine à savoir la neurologie et la psychiatrie. Il est le professionnel de la santé qui traite les troubles mentaux liés aux maladies neurologiques et comportementales. De par ses expériences, il associe les symptômes des maladies de ces deux branches qui composent cette discipline (neuropsychiatrie) afin de mieux traiter les différentes pathologies qui se présentent à lui. Il soigne plusieurs cas d’affections telles que la schizophrénie, la démence ou encore les troubles bipolaires. Dans l’accomplissement de ses tâches, il collabore avec le neurologue, le psychiatre ou le neuropsychologue. Il prend en compte toutes les personnes présentant des symptômes neuropsychiques sans distinction d’âge.

Que fait le neuropsychiatre ?

Comme tout médecin dans l’exercice de son métier, le neuropsychiatre établit un diagnostic et propose la thérapeutique adéquate. Les patients qu’il aborde représentent des personnes souffrant de pathologies neuropsychiques. Il s’engage à les guérir et les aide à résoudre leur difficulté émotionnelle. Il n’hésite pas à utiliser différents moyens de traitement, dont les médicaments, en cas de besoin. Ses interventions ou visites peuvent aller d’un entretien individuel à une réunion collective où plusieurs patients s’assemblent pour parler de leurs divers problèmes.

Ses meilleures techniques de travail constituent le dialogue et l’écoute. Puis il suit ses patients jusqu’à leur rétablissement. Le neuropsychiatre demeure aussi le professionnel tout à fait qualifié pour empêcher l’internement d’un malade s’il conclut que le comportement de ce dernier relève plus du domaine de la neurologie que de celui de la psychiatrie.

Qu’est-ce qu’un trouble neuropsychique ?

Il se définit par l’ensemble des maux provoqués par une lésion cérébrale et incluant les troubles de la personnalité comme l’angoisse, la colère, l’irritation, etc. Les analyses d’imagerie comme l’IRM, l’angiographie permettent de déterminer l’origine de la lésion responsable de ses troubles. Les patients souffrant d’un tel mal se retrouvent de manière générale avec des changements d’humeur, une perturbation des émotions ainsi que des troubles du langage, la perte de mémoire. Lorsqu’un patient présente tous ces signes, une prise en charge par le neuropsychiatre devient importante.

Quelles pathologies traite le neuropsychiatre ?

Parmi les pathologies soignées par ce professionnel de la santé, on retrouve : la maladie de Charcot, de Crohn, de Verneuil, la maladie de Basedoz, la maladie d’Alzheimer, la schizophrénie, la maladie de Parkinson, la démence, la sclérose en plaques, les dépendances, les phobies, etc.

Les méthodes de traitement de quelques troubles

Les solutions pour les personnes en proie aux troubles neuropsychiatriques sont souvent des traitements médicamenteux. L’approche originale est une méthode utilisée dans ce domaine pour combattre certaines douleurs (douleurs chroniques chez les schizophrènes) restées incomprises. Ce procédé consiste à traiter les facteurs qui provoquent ses douleurs. Quant aux soins, le neuropsychiatre prend en compte les nouveaux outils psychopharmacologiques (nouveaux médicaments) destinés à traiter les sujets neuropsychiatres. Parmi ces cures, on peut citer les antidépresseurs ou antipsychotiques comme la quétiapine, les substances qui ralentissent la dégradation de l’acétylcholine (sa concentration reste déjà trop faible chez les patients neuropsychiatriques), etc.

Comment effectue-t-il une visite médicale ?

Le professionnel reçoit ses patients de la même manière qu’un médecin généraliste à la différence que le malade se fasse accompagner d’un proche ou d’un parent. Il utilise un questionnaire d’enquête pour se renseigner sur ses habitudes quotidiennes, médicales, etc. Cela permet au neuropsychiatre de définir avec exactitude d’où viennent les troubles neurologiques et comportementaux. Il établit un certain nombre de tests auxquels il soumet le malade. Après résultat, il lui propose un traitement et des conseils utiles. Une seule consultation ne peut aider le malade à retrouver totalement ses esprits. Toutefois, le praticien le suit continuellement.

Le parcours d’études du neuropsychiatre

Le cursus d’un étudiant qui ambitionne ce grand titre devra obtenir un bac S. Elle dure 10 ans et se répartit en trois cycles à savoir : le premier cycle permet aux apprenants en médecine de franchir la première année commune aux études spécialisées. Le second cycle pour le futur neuropsychiatre s’étend de la troisième à la sixième année de formation. Comme tout étudiant en faculté des sciences de la santé. Le troisième et dernier cycle quant à lui offre une opportunité de spécialisation à l’étudiant. Il devra choisir sa discipline et y rester pendant quatre ans en fonction de la répartition des épreuves nationales classantes.

Il se perfectionnera au cours de nombreuses formations théorique et pratique en stage dans les centres hospitaliers. Il obtient un diplôme d’études spécialisées qui lui donne le titre de professionnel de maladies neurologiques et comportementales. Cependant, il ne pourra ouvrir son propre cabinet que s’il réussit à accumuler quelques années d’expérience. Ce professionnel de la santé étudie à la fois les troubles comportementaux et aussi ceux liés à la mentalité et au système nerveux. Le neuropsychiatre demeure donc le professionnel qualifié pour les personnes présentant ces deux troubles.


Trouver le Medecin