Accueil / Ophtalmologue pédiatrique

L’œil de l’enfant est un organe en croissance. Sa vision et son acuité visuelle se développent progressivement pour atteindre la barre de 10/10 à l’âge de cinq ans. D’après les statistiques, un enfant sur huit présente une anomalie perturbant son système visuel. Ce sont, le plus souvent, des maladies qui empêchent le développement de cet organe sensible. Intervient alors l’ophtalmologue pédiatrique. Il est un spécialiste des yeux qui travaille sur la vision de l’enfant, traite les maladies affectant leurs yeux et apporte les soins spécifiques et adaptés à leur pathologie.

Que fait-il ?

Il s’intéresse à toutes les affections et aux troubles visuels qui apparaissent de la période de la naissance à celle de l’adolescence. Chez l’enfant, les plus courantes sont, en dehors des atteintes ou infections ponctuelles, l’ambiologie, l’obstruction des voies lacrymales et les malformations ou déformations de la paupière. Les avancées microchirurgicales et technologiques permettent cependant une guérison de ces maladies dès le plus jeune âge. Pour cela, l’ophtalmologue pédiatrique est le spécialiste le mieux à même de s’en occuper.

Quelles sont les maladies à sa charge ?

Il s’occupe des troubles rétractifs que sont la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et l’amblyopie. Ajoutons à la liste le strabisme et les paralysies oculomotrices : la cataracte et le glaucome congénitaux ; les maladies rétiniennes acquises ou congénitales. La liste n’est néanmoins pas exhaustive.

Quand faut-il le consulter un ophtalmologue pédiatrique ?

La vue étant le principal relayeur d’informations des nerfs vers le cerveau, elle doit être surveillée même chez le nouveau-né. Il est conseillé de faire des contrôles réguliers dès l’âge de six mois, à l’entrée de l’enfant au CP, puis en 6e. Si votre enfant ressent des irritations dans les yeux, des maux de tête, s’il louche ou se montre très sensible à la lumière, ne perdez pas le temps. Consultez un ophtalmologue pédiatrique ! Un trouble de la vue non corrigé peut être source de difficultés, surtout dans le processus d’apprentissage.

Comment se déroule la consultation ?

Le plus souvent, la consultation est d’abord initiée par le pédiatre et aussi par l’infirmière scolaire sous l’aval d’une équipe d’orthoptique. La raison en est que tout enfant qui souffre d’une maladie systématique avec manifestation oculaire possible doit être pris en charge le plus tôt possible.

Le traitement et le suivi médical peuvent faire appel au port de lunettes ou à la rééducation. Mais avant, place à la consultation. Au cours de celle-ci, l’ophtalmologue pédiatrique commencera par un interrogatoire au patient (ou à ses parents) pour comprendre ce qui le pousse à consulter. Ensuite, il se renseigne sur les antécédents familiaux et personnels de la personne. Une fois toutes les informations fournies, il procède à :

  • L’évaluation de l’acuité visuelle en faisant lire, avec différents verres correcteurs, des lettres et chiffres sur un tableau placé à une distance raisonnable et bien calculée de l’enfant
  • La mesure systématique de la tension oculaire et vérifie l’alignement des yeux
  • L’examen du fond de l’œil, qui n’est toutefois pas systématique, mais permet à l’ophtalmologue pédiatrique de voir la rétine et ses composantes.

Quelle formation l’ophtalmologue pédiatrique suit-il ?

Il faut suivre des études médicales très sélectives et longues pour exercer ce métier. En effet, le parcours est long et jonché de concours et critères sélectifs qui ne laissent passer que les meilleurs. Après le baccalauréat, il faudra compter 11 années supplémentaires commençant par l’inscription à la faculté de médecine. Pendant six ans, l’étudiant se fera former en médecine générale puis passera l’examen national pour obtenir la possibilité de s’inscrire à l’internat d’ophtalmologie. Les places étant limitées, seuls les premiers de promotion sont retenus.

Cinq années sont ensuite nécessaires pour se spécialiser dans la formation d’ophtalmologue pédiatrique qui pourra par la suite s’achever par une thèse de docteur en médecine. Enfin, il faudra deux ans de plus en clinicat pour parfaire la formation en ophtalmologie.

Quelles sont les qualités requises ?

Hormis ses études, il doit être prévenant, attentif, patient et avoir un sens aigu du dialogue, surtout avec les enfants. Il doit gagner leur confiance, les comprendre et les rassurer. De plus, il doit leur expliquer de façon pédagogique les notions utiles et techniques tout en gardant, (l’ophtalmologue pédiatrique), un esprit curieux sur les dernières nouveautés technologiques et médicales dans son domaine.

Où en trouver un ?

Il exerce ses compétences dans son propre cabinet en libéral, seul ou en association, ou bien au sein d’un centre hospitalier voire dans des maternités privées ou PMI. Dans ce cas, il peut aussi enseigner à la faculté. Malgré l’innovation en matière du parcours de soins coordonnés, ils peuvent être consultés librement par les patients, sans avoir besoin de faire recours au médecin traitant. Quoiqu’elle soit payante, la consultation chez un ophtalmologue pédiatrique est prise en charge par la caisse d’assurance maladie à hauteur de 70 %.


Tous les ophtalmologue pédiatriques à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6429

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin