Accueil / Orthopédiste

À l’instar d’une machine, le corps humain est constitué de plusieurs éléments s’entremêlant entre eux, et formant un ensemble. Quelquefois, il arrive que, pour qu’il fonctionne parfaitement, des pièces doivent être changées ou renforcées. Cette tâche fait appel à un spécialiste : l’orthopédiste.En effet, il s’agit d’un médecin chirurgien qui soigne les malformations et déformations, des os, articulations, muscles et tendons, nécessitant des interventions chirurgicales. L’une de ses principales fonctions consiste à traiter les traumatismes survenus des suites d’un accident, en soulageant le patient des douleurs ou troubles fonctionnels. Cet article vous fera pénétrer dans l’univers de ce spécialiste chirurgien.

Quel est son rôle ?

Au-delà de son activité partagée entre la traumatologie et la chirurgie programmée qui portent aussi bien sur les membres inférieurs, supérieurs et le rachis, l’orthopédiste a pour rôle d’assurer la conception, la fabrication et la pose de trois différentes catégories d’appareillage. Il s’agit :

  • Des orthèses et appareils divers dont la fonction consiste à corriger un trouble relevant du poignet, de la main, du genou, de la hanche ou du pied ;
  • Des produits textiles : vêtements compressifs destinés aux victimes de grands incendies, bandages, ceintures médico-chirurgicales, etc.
  • Des semelles orthopédiques

Pour fabriquer ces différents appareils, le praticien se réfère aux caractéristiques particulières du patient (mesures, posture, poids, usage, etc.) telles que définies sur l’ordonnance médicale.

Quand faut-il consulter ce praticien ?

Plusieurs situations malheureuses peuvent vous amener à vous rendre chez l’orthopédiste.Entre autres, on peut citer les fractures, les entorses, les luxations, les tumeurs osseuses, les séquelles résultant d’une maladie infectieuse ou inflammatoire telle que l’arthrite rhumatoïde, les malformations congénitales ou encore des anomalies de croissance comme la scoliose ou la cyphose.

Comment se passe une consultation chez un orthopédiste ?

En France, la consultation orthopédique fait habituellement suite à une prescription médicale, auquel cas elle est prise en charge par l’Assurance maladie. Le spécialiste de l’orthopédie est donc en quelque sorte un praticien de deuxième ordre qui reçoit des patients sur recommandation d’un autre médecin. Avant de partir en consultation, veillez alors à emporter les ordonnances récentes, les éventuelles radiographies, les scanners ou encore les IRM effectuées.

Après avoir procédé à une analyse de l’ordonnance du patient, l’orthopédiste réalise son examen clinique. Lorsque le traitement à mettre en place nécessite une intervention, il effectue d’abord un bilan pré opératoire. Ce dernier vise à évaluer l’étendue de l’intervention. Ensuite a lieu l’intervention elle-même et un suivi post-opératoire.

Si l’opération implique, pour un bon rétablissement du patient, le recours à un appareillage, le médecin réalise une prise d’empreintes et de mesures, et procède au moulage. Après cela il fabrique en fonction du trouble à corriger, l’orthèse ou se sert d’un appareillage produit en série. Enfin, il effectue les derniers ajustements après l’essayage.

Quelles sont ses compétences ?

Comme dans de nombreuses spécialités de la médecine, l’exercice du métier d’orthopédiste exige du praticien d’avoir une bonne connaissance dans le domaine médical ou anatomique, mais aussi des compétences techniques. En effet, un bon praticien est avant tout un médecin qui a le sens de l’écoute et qui dispose d’une aisance relationnelle, car étant le plus clair du temps en contact avec des personnes fragiles ou présentant un handicap. Compte tenu des exigences de son métier qui l’amène souvent à réaliser des actes chirurgicaux, il doit être un médecin qui fait preuve de dextérité, qui a une grande habileté manuelle et qui sait se montrer patient. En outre, l’orthopédiste doit obligatoirement avoir de la rigueur dans son travail, être capable de s’adapter aux besoins spécifiques de chaque patient et avoir une flexibilité d’esprit.

Quel est son cursus ?

En France, pour exercer cette profession, le futur praticien doit impérativement passer par la faculté de médecine, et disposer d’un DESC de chirurgie orthopédique et traumatologie. Pour ce faire, il doit, après l’obtention de son bac, suivre une formation de six ans en médecine et passer les épreuves classantes nationales en fin de sixième année. Ces dernières lui permettent d’accéder à l’internat où il suit une formation de cinq ans, sanctionnée par un DES de chirurgie générale. L’étudiant aura enfin à suivre trois années supplémentaires d’études pour décrocher le DESC de chirurgie orthopédique et traumatologie, qui lui confère le titre d’orthopédiste, après la soutenance d’une thèse de recherche

Où l’orthopédiste exerce-t-il et combien gagne-t-il ?

En France, sur un total d’environ 281 087 médecins recensés, seulement soit 1 % exercent cette profession. Vous pouvez les retrouver dans les centres hospitaliers et en clinique ou polycliniques. Quelques-uns d’entre eux exercent en libéral au sein de leur propre cabinet. Le salaire moyen mensuel d’un spécialiste de l’orthopédie varie d’un praticien à l’autre. Un débutant gagne environ 2 500 € brut le mois. Ce revenu peut augmenter en fonction de l’expérience professionnelle.

Bien qu’il s’agisse d’une profession qui ne court pas les rues, il existe plus de 3 004 orthopédistes qui officient dans toutes les grandes villes du pays. N’hésitez donc pas à en consulter un si vous traînez une affection ou déformation de l’appareil locomoteur.


Tous les orthopédistes à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6426

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin