Accueil / Podo-orthésiste

La podo-orthèse représente une profession paramédicale et artisanale qui consiste en l’appareillage de personnes qui présentent une incapacité à se chausser normalement. On appelle le professionnel de ce métier le podo-orthésiste. Il réalise des semelles orthopédiques ou des orthèses plantaires afin d’arriver à corriger ou mieux à rétablir la statique du pied de son client dans ses appuis au sol. Pour ce faire, le praticien se sert de petit appareillage et utilise ses techniques pour délivrer aux clients des appareils comme l’orthoplastie, le releveur ou même l’orthèse plantaire.

On peut aussi énumérer la chaussure thérapeutique de série à usage permanent CHUP ou la chaussure thérapeutique de série à usage temporaire CHUT, etc. Lorsque le petit appareillage ne marche pas pour la personne, le podo-orthésiste peut également fabriquer et fournir un grand appareillage accompagné de chaussure thérapeutique adaptée. Il n’hésitera pas aussi à confectionner dans ce cas les orthoprothèses ou les appareilles podojambier approprié.

Quelle est la nature du travail d’un podo-orthésiste ?

Pour chacun de ses clients, le professionnel doit arriver à se faire une idée de sa demande et réaliser l’appareillage qui lui donnera l’occasion de marcher le plus normalement possible. Pour cela, il faut qu’il accueille dans un premier l’intéressé pour effectuer un examen détaillé. Il évaluera alors l’état de ses muscles et de ses articulations. Le podo-orthésiste pourra par la suite prendre la mesure de son pied et en élaborer une empreinte afin de réaliser un moulage. Par ailleurs, il s’avère important qu’il s’informe sur le mode de vie et surtout les attentes de son client. Car un bon appareillage doit être à la fois esthétique et fonctionnel. C’est alors qu’il pourra commencer la fabrication.

En quoi les podo-orthésistes ont des responsabilités différentes ?

Les services que peuvent rendre ces professionnels dépendent du diplôme obtenu par chacun d’eux. Ainsi, le podo-orthésiste qui a obtenu un CAP peut assurer la fabrication mécanique des chaussures orthopédiques et réaliser les finitions manuelles. Pour arriver à bout, il se sert de diverses techniques comme le montage, le découpage, l’assemblage et le piquage de la chaussure. Celui qui a décroché le diplôme de technicien peut participer à l’étude de l’appareillage. Il peut aussi réaliser sa forme sur la base d’une fiche technique préalablement élaborée. Il a aussi l’habileté d’exécuter les patrons soit en papier ou bien toile grâce au moulage du pied. Le détenteur d’un BTS assure l’encadrement des différents postes de travail et coordonne de façon judicieuse les opérations de fabrication.

Que peut-on savoir sur sa carrière et son salaire ?

En France on compte près de 200 podo-orthésistes. En raison du progrès de la chirurgie réparatrice, l’accroissement du nombre de ces professionnels a connu un ralentissement. Ceux qui existent actuellement exercent leur métier dans les centres spécialisés, dans les entreprises de fabrication d’appareillage et aussi dans certains services hospitaliers. Il convient d’ajouter que leurs débouchés dépendent pour la majorité des cas de leur niveau de qualification. Ceux qui sont plus diplômés arrivent à trouver facilement d’emploi. Les titulaires du BTS peuvent même créer leur propre entreprise. On chiffre le salaire mensuel brut d’un débutant dans le domaine à partir du SMIG à 1550 euros.

Quelles sont les compétences nécessaires à avoir pour devenir podo-orthésiste ?

On retiendra que le podo-orthésiste doit avoir :

  • Le sens du contact et le sens de l’organisation
  • L’habileté, la minutie et la précision
  • Les aptitudes manuelles et l’esprit d’équipe.

Notez quand même que de manière spécifique, les compétences de ce professionnel varient selon sa fonction dans l’entreprise ainsi que son diplôme. L’ouvrier par exemple doit posséder des aptitudes manuelles pour manœuvrer les matériaux comme le cuir, le bois, les plastiques, les matières… Le technicien se doit de maîtriser le processus de fabrication des appareillages. Ainsi, il doit faire preuve d’habileté, de minutie et du sens de la précision. Son rôle nécessite fondamentalement le sens de contact et un esprit d’équipe pour qu’il arrive à bien coordonner le travail de nombreuses personnes.

Le podo-orthésiste qui a le titre de technicien supérieur est responsable de la conception et de la fabrication. Il est alors nécessaire qu’il soit polyvalent et qu’il fasse preuve d’un immense sens de l’organisation. Il ne doit pas hésiter aussi à savoir adapter les nouvelles technologies pour la bonne marche de l’entreprise. Puisque c’est un professionnel qui exerce sur prescription médicale, il faut qu’il possède le sens de l’écoute et de l’observation. Ce sont des qualités incontournables pour travailler avec des personnes en souffrance physique ou morale.

Que peut-on savoir sur le rythme de travail du professionnel ?

Le rythme de travail d’un podo-orthésiste peut être dense. Ses horaires sont même quelquefois irréguliers. S’il exerce à son propre compte, il doit satisfaire à temps convenable les commandes urgentes. Il peut soit fabriquer lui-même les appareils ou les confier à ses ouvriers s’il en possède bien sûr. Ses déplacements dans les centres spécialisés ou chez ses patients sont assez fréquents.

C’est un professionnel qui est au four et au moulin, offrez-vous ses services.


Tous les podo-orthésistes à :

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6429

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin