Accueil / BLOG / ALLERGOLOGUE / Allergologie : les différentes types d’allergies !

Allergologie : les différentes types d’allergies !

L’allergologie représente la branche de la médecine qui s’occupe des réponses anormales de notre système immunitaire face à certaines substances normalement inoffensives. De nos jours, 30 à 35 % de Français présentent des réflexes excessifs de sensibilité sans en connaître les causes. De nombreux allergènes provoquent ses réactions hypersensibles qui lorsqu’elles se détectent tôt sont prises […]

Allergologie : les différentes types d’allergies !

L’allergologie représente la branche de la médecine qui s’occupe des réponses anormales de notre système immunitaire face à certaines substances normalement inoffensives. De nos jours, 30 à 35 % de Français présentent des réflexes excessifs de sensibilité sans en connaître les causes. De nombreux allergènes provoquent ses réactions hypersensibles qui lorsqu’elles se détectent tôt sont prises […]

L’allergologie représente la branche de la médecine qui s’occupe des réponses anormales de notre système immunitaire face à certaines substances normalement inoffensives. De nos jours, 30 à 35 % de Français présentent des réflexes excessifs de sensibilité sans en connaître les causes. De nombreux allergènes provoquent ses réactions hypersensibles qui lorsqu’elles se détectent tôt sont prises en charge et soulagées chez les patients. Voici les différents visages que peut prendre une allergie.

L’allergie respiratoire

Cette forme de réaction se provoque de deux manières à savoir la rhino conjonctivite ou l‘asthme. La première forme en allergologie représente une inflammation des muqueuses (nez et yeux). Elle peut être de façon perannuelle (c’est-à-dire présente toute l’année) ou saisonnière. Chez certains patients se manifeste l’asthme allergique qui affecte les voies respiratoires : on le reconnaît lorsque le malade présente des difficultés à respirer. Les symptômes comme les sifflements dans la poitrine, l’essoufflement et la toux sèche devraient alarmer et conduire chez un spécialiste.

Dans la majorité des cas (80 % de malades), un patient souffrant d’asthme présente aussi une rhinite allergique. Les allergènes qui affligent ses voies respiratoires se nomment les « pneumallergènes » et regroupent les acariens, le pollen, certains animaux comme le chat ou le chien, la poussière, la moisissure, etc.

L’allergie alimentaire

Les symptômes présents représentent des raisons valables pour vous alarmer sur une réaction hypersensible et vous permettre de consulter un spécialiste en allergologie. Il s’agit de la nausée, le gonflement de la bouche ou des lèvres, l’apparition des eczémas, l’urticaire, des vomissements, des maux de ventre, la diarrhée, la constipation, le nez bouché ou qui irrite, l’éternuement, les yeux rouges qui grattent ou qui pleurent et les sifflements ou difficultés dans la respiration et même le choc anaphylactique.

Les allergènes responsables de ces réactions excessives alimentaires se comptent par centaines et rassemblent les œufs, le lait, l’arachide, les céréales contenant du gluten, le soja, la moutarde, les fruits à coque, le poisson, le céleri, la carotte, la pomme, le poire, les noix, les graines de sésame ainsi que les crevettes. L’allergologie prend en compte les réactions excessives aux médicaments.

Plusieurs formes de cures peuvent être responsables d’une réaction excessive de sensibilité comme le sirop, la pommade, les comprimés ou même les injections. Dans ce cas, seul un allergologue détient les habiletés nécessaires pour confirmer l’existence d’une allergie. Les facteurs déclenchants regroupent les antibiotiques (pénicillines), les anti-inflammatoires (aspirine, ibuprofène), anti épileptiques, aux médicaments anti hypertenseurs. Lorsque vous constatez des crampes abdominales, l’éruption bulbeuse ou décollement de la peau ou des troubles respiratoires, alors il vous faut prendre un rendez-vous chez le spécialiste. Il existe également des réponses anormales aux venins d’hyménoptères en allergologie.

Les réponses hypersensibles dans le présent cas se causent par le plus souvent des venins d’abeille ou de guêpe. La personne piquée peut souffrir d’une réaction locorégionale ou d’une réaction modérée ou sévère. Les symptômes les plus connus constituent la gêne respiratoire, les douleurs respiratoires accompagnées de nausées, de vomissements ou diarrhée, les malaises comme la perte de connaissance ou la chute de tension.

L’allergie de contact

Ce type de réaction correspond à une réponse hypersensible de la peau lorsqu’elle se trouve directement en contact avec un allergène. L’origine de ce dernier peut varier (végétale, minérale, chimique). Les principaux symptômes alarmistes pris en compte en allergologie :

  • L’urticaire : elle correspond à l’apparition de plaques rouges aux contours bien limités. Elle s’accompagne le plus souvent de démangeaisons intenses et d’œdèmes. Elle dure quelques heures (24-48 heures) et ne laisse aucune trace.
  • L’eczéma atopique : il représente une inflammation non contagieuse de la peau qui se situe souvent à l’intérieur des poignets, aux genoux ou coudes, mais également sur le visage. Les allergènes qui le provoquent, regroupent les animaux, les acariens, le lierre, certains produits de beauté, etc.). Chez certaines personnes l’air froid, les douches prolongées, les infections virales et même le stress peuvent aggraver cette forme d’allergie.
  • L’eczéma de contact, lorsqu’il est décelé, permet d’éviter totalement le produit responsable ou l’allergène (le parfum, le vernis à ongles, le henné, le tatouage, les conservateurs de cosmétiques).
  • L’œdème de Quincke : elle se manifeste de la même manière qu’une urticaire en allergologie. Les allergènes qui le déclenchent regroupent : le latex (préservatifs, gants, instruments médicaux, les bonnets de bain, etc.), les produits de beauté (crème), les fleurs colorées ou les plantes à bulbes, les colorants.

L’allergie croisée

On parle de cette forme d’allergie quand une personne réagit à de protéines présentes dans substances végétales ou animales. On en distingue trois types. La première forme prend en compte les allergies croisées aliments pneumallergènes. Ses personnes se sensibilisent sur les fruits et légumes de la famille des rosacées. En seconde position, on retrouve les allergies croisées aliments — aliments (certaines personnes présentes des réactions sensibles à différents aliments de la même famille comme le lait de vache et celui de jument, etc. Enfin la forme d’allergies croisées aliments latex. Vous voilà bien renseigné sur les types de réactions en allergologie.

vote for 123medecins

Nombre de votes : 10941

Note moyenne : 3.79 /5

Trouver le Medecin