Accueil / BLOG / ACTUALITÉS / Qu’attendre de votre mutuelle lorsqu’on est autoentrepreneur ?

Qu’attendre de votre mutuelle lorsqu’on est autoentrepreneur ?

Beaucoup de gens savent qu’il est plus difficile de trouver une bonne mutuelle lorsqu’on est autoentrepreneur, car elle n’est pas remboursée par notre entreprise. Néanmoins, ce statut recèle d’autres avantages qui continuent d’attirer un nombre important de salariés ou de demandeurs d’emploi. Pour ces derniers, il peut s’agir d’une position temporaire, le temps de trouver un […]

Qu’attendre de votre mutuelle lorsqu’on est autoentrepreneur ?

Beaucoup de gens savent qu’il est plus difficile de trouver une bonne mutuelle lorsqu’on est autoentrepreneur, car elle n’est pas remboursée par notre entreprise. Néanmoins, ce statut recèle d’autres avantages qui continuent d’attirer un nombre important de salariés ou de demandeurs d’emploi. Pour ces derniers, il peut s’agir d’une position temporaire, le temps de trouver un […]

Beaucoup de gens savent qu’il est plus difficile de trouver une bonne mutuelle lorsqu’on est autoentrepreneur, car elle n’est pas remboursée par notre entreprise. Néanmoins, ce statut recèle d’autres avantages qui continuent d’attirer un nombre important de salariés ou de demandeurs d’emploi.

Pour ces derniers, il peut s’agir d’une position temporaire, le temps de trouver un travail, qui permet de survivre sans engager de frais de transports par exemple. Pour les premiers, il peut s’agir d’un complément de salaire ou d’un moyen de trouver une liberté plus grande en matière d’horaires ou de méthode de travail.

Malgré tout, beaucoup conviendront qu’il ne s’agit pas d’un choix aisé, et que la liberté se paie au centuple par une précarité parfois très embarrassante. Si vous optez quand même pour cette alternative, voici nos conseille pour trouver la meilleure mutuelle pour autoentrepreneur qui soit.

Garanties et obligations d’une mutuelle autoentrepreneur



Pour une raison ou pour une autre, il faut savoir que l’entrepreneur échappe aux règles en vigueur pour les travailleurs non-salariés. Ils ne peuvent donc pas déduire de leurs impôts leur cotisation imposable, comme cela est possible pour le patron d’une SARL par exemple.

Heureusement, les mutuelles ont malgré tout l’obligation de fournir un service de qualité, équivalent à celui des autres travailleurs. Par exemple, ils n’ont pas non plus le droit de faire passer des examens médicaux à leur client à l’entrée afin de faire une sélection, et ne peuvent pas non plus négliger de mettre en place certaines mesures préventives. En savoir +

Au moment de choisir votre mutuelle, il faudra faire attention à ce que celle-ci rembourse bien à hauteur du ticket modérateur. Ce dernier représente ce qu’il vous restera à régler une fois la prise en charge de la sécu effectuée. Sa particularité est qu’il varie suivant certains critères, par exemple si vous avez ou non suivi le parcours de soin réglementaire, en passant par une consultation chez votre médecin traitant. Ce remboursement devra bien prendre en compte les consultations, les soins dentaires, les soins optiques, le coût des médicaments en pharmacie.

Ensuite, faites attention à ce que votre mutuelle propose un remboursement progressif des soins. En d’autres termes, il est important de vérifier que la hauteur de votre remboursement va augmenter au cours des années pour récompenser votre fidélité. Sachez également que, si comme beaucoup d’entrepreneurs, vos revenus sont modestes, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide à la complémentaire santé (ACS) qui peut vous permettre de vous offrir une mutuelle autoentrepreneur correcte.

Quelle différence avec les salariés ?



Pour les salariés, c’est plus simple. Depuis un moment, leur entreprise est désormais obligée par la loi à proposer une mutuelle à ses employés. À la différence de la mutuelle autoentrepreneur, celle-ci est prise en chagre en partie ou en totalité par l’employeur. Cette obligation permet, à terme et au niveau macroéconomique, de favoriser le remboursement des soins généraux, et donc de diminuer les absences et les congés maladies.

Toutefois, ces mutuelles restent minimales, et offrent au salarié très peu de garanties. De plus, elles dépendent du secteur dans lequel elle s’exerce. Le but est de couvrir les besoins spécifiques en matière de blessure ou de maladie suivant le domaine d’exercice. L’entreprise, elle, peut en contrepartie bénéficier d’exonérations d’impôts. Ce modèle incitatif est de plus en plus plébiscité en France depuis quelques années.
vote for 123medecins

Nombre de votes : 7312

Note moyenne : 3.93 /5

Trouver le Medecin