Accueil / BLOG / DENTISTE / Tarifs et remboursements pour les implants dentaires

Tarifs et remboursements pour les implants dentaires

Si, aujourd’hui encore, beaucoup de personnes hésitent à se faire soigner les dents, c’est parce que, pendant longtemps, les prix sont restés assez élevés. Aujourd’hui, il y a du changement du côté des tarifs comme des remboursements, notamment en ce qui concerne les implants dentaires. Quels sont ces changements ? Le tarif d’un implant dentaire […]

Tarifs et remboursements pour les implants dentaires

Si, aujourd’hui encore, beaucoup de personnes hésitent à se faire soigner les dents, c’est parce que, pendant longtemps, les prix sont restés assez élevés. Aujourd’hui, il y a du changement du côté des tarifs comme des remboursements, notamment en ce qui concerne les implants dentaires. Quels sont ces changements ? Le tarif d’un implant dentaire […]

Si, aujourd’hui encore, beaucoup de personnes hésitent à se faire soigner les dents, c’est parce que, pendant longtemps, les prix sont restés assez élevés. Aujourd’hui, il y a du changement du côté des tarifs comme des remboursements, notamment en ce qui concerne les implants dentaires. Quels sont ces changements ?

Le tarif d’un implant dentaire

Les implants dentaires, conçus pour remplacer une racine et une dent manquante permettent de garder une dentition en bon état. Il s’agit de l’un des actes les plus chers en termes de soins dentaires. Il s’agit en effet d’une intervention dite “hors nomenclature” donc non prise en charge par la Sécurité Sociale. Le prix d’un implant dentaire est bien souvent un facteur déterminant dans la suite des soins. Mais l’implant en lui-même n’est pas une dent et doit donc être recouvert d’une couronne, qui fait l’objet, elle, d’un remboursement de l’Assurance Maladie. L’indemnisation est à hauteur de 70% du tarif de base (le tarif conventionné) de la Sécurité Sociale, actuellement fixée entre 64,50 et 107,50, selon les cas. C’est en général la mutuelle qui peut assurer le complément de prise en charge concernant les implants dentaires. Certaines mutuelles assurent un remboursement supérieur à 150% du tarif conventionné alors que d’autres proposent un forfait annuel à leurs clients. Il convient de vous renseigner au préalable auprès de votre complémentaire santé.

Le plafonnement des tarifs des prothèses dentaires

Si près d’un assuré sur 6 renonce à des soins dentaires aujourd’hui, à partir de 2020, certaines interventions verront leurs prix être plafonnés et seront, en plus, intégralement remboursées pour tous les assurés, sans exception. Trois paniers de soins vont être développés pour s’ajuster à plusieurs types de situations. Cela comprend :
  • Le “panier de soins à tarifs maîtrisés” qui concernera un soin prothétique sur 4 effectué aujourd’hui. Les prix seront plafonnés, mais cela n’induit aucune obligation pour les mutuelles de rembourser le soin en intégralité. Cela concerne les couronnes, bridges et dentiers de qualité supérieure, au prix plafonné de 550 euros.
  • Le “panier de soins aux tarifs libres” permet à l’assuré de choisir lui-même, de manière libre, les techniques et les matériaux dont il souhaite disposer sans plafonnement de prix à respecter par le dentiste. Cela concerne aujourd’hui 1 acte dentaire sur 3, soit les 30% de prothèses qui entrent dans le haut de gamme comme les implants.
  • Et le “panier de soins reste à charge 0”. D’ici janvier 2020, donc, le reste à charge 0 sera mis en place. Cela permet, entre autres, de réduire ou de supprimer totalement ce qu’il reste à payer au patient lors de la pose de prothèses dentaires notamment. Il comprend tous les soins de base et concerne les prothèses de qualité dite standard, dont le prix est alors plafonné à 500 euros.
Le reste à charge zéro (plus d’infos sur le reste à charge 0 sur le site le-particulier.fr) concerne les dents qui se voient comme les incisives, les canines et les prémolaires qui peuvent prétendre à des prothèses en céramique blanche. Pour les molaires, les prothèses sont en métal. Si le patient souhaite monter en gamme, il devra alors payer de sa poche ou s’arranger au mieux avec sa mutuelle. En somme, ce n’est pas l’implant en lui-même qui doit être considéré, mais la couronne mise en place pour remplacer la dent manquante ou abîmée. Il est possible de payer moins cher, en fonction du cabinet dentiste choisi.
vote for 123medecins

Nombre de votes : 8678

Note moyenne : 3.86 /5

Trouver le Medecin