Accueil / BLOG / PHARMACIE / Comment devenir testeur de médicament pour un essai clinique ?

Comment devenir testeur de médicament pour un essai clinique ?

Les médicaments subissent une série de tests avant d’être commercialisés en pharmacie. Les essais cliniques en font partie. Ce sont des tests réalisés sur des volontaires que l’on rémunère. Tout le monde peut devenir testeur de médicament afin de profiter des avantages qui en découlent. Cet article vous permet de tout savoir sur les essais […]

Comment devenir testeur de médicament pour un essai clinique ?

Les médicaments subissent une série de tests avant d’être commercialisés en pharmacie. Les essais cliniques en font partie. Ce sont des tests réalisés sur des volontaires que l’on rémunère. Tout le monde peut devenir testeur de médicament afin de profiter des avantages qui en découlent. Cet article vous permet de tout savoir sur les essais […]

Les médicaments subissent une série de tests avant d’être commercialisés en pharmacie. Les essais cliniques en font partie. Ce sont des tests réalisés sur des volontaires que l'on rémunère. Tout le monde peut devenir testeur de médicament afin de profiter des avantages qui en découlent. Cet article vous permet de tout savoir sur les essais cliniques.

Tester des médicaments

Chaque année, les laboratoires sont constamment à la recherche de personnes qui souhaitent tester des médicaments. Cela permet de participer à la progression de la recherche médicale. Près de 100 000 Français participent à des essais cliniques chaque année. Devenir testeur de médicaments est accessible à tous homme ou femme âgée de 18 à 80 ans. Les volontaires doivent remplir les profils recherchés par les centres. Les essais cliniques sont quasiment sans risque. Les centres vous demandent généralement de faire un examen médical avant de pouvoir prendre part à une étude. En effet, il est important de vérifier que vous ne présentez aucune contre-indication. Vous êtes informés sur l’essai clinique concernant les effets secondaires, les objectifs ou encore les processus du test. Vous êtes libre de décider si vous devez ou non participer à l’essai clinique même après avoir été informé de tout ce qui le concerne.

Bénéficier d’un suivi médical

Votre sécurité est importante tout au long du test. Il faut savoir que les médicaments que vous allez tester ont déjà été testés en laboratoire et sur un modèle animal. Néanmoins, vous êtes sous surveillance clinique jusqu’à la fin de l’étude. Une équipe médicale ayant reçu une formation spécifique s’assure donc que vous vous portez bien pendant toute la durée de l’essai clinique. Les prises de médicaments sont accompagnées de différents examens (mesure de tension artérielle, prélèvements sanguins, électrocardiogramme et autres). En plus du suivi médical, votre régime alimentaire est aussi sous surveillance. Bien évidemment, les centres de recherche ont besoin de volontaires sains. Dans ce cas, il faut faire une croix sur la consommation de tabac, d’alcool ou de drogues. La prise de médicament est interdite.

Testeur rémunéré

Même si vous participez à un essai clinique pour faire progresser les recherches médicales, il est question d’un test clinique indemnisé. Les essais cliniques vous permettent de recevoir une sacrée somme. L’argent gagné avec les tests cliniques n’est pas imposable. Vous êtes payé lorsque les derniers contrôles sont réalisés par l’équipe qui assure votre suivi médical à la fin de l’étude. Vous pouvez gagner de 100 à 4500 €, voir plus selon le centre et le test. Élise du blog spécialisé vous donne des explications détaillées sur la rémunération des testeurs de médicaments. En France, les centres les laboratoires pharmaceutiques sont nombreux à rechercher de nouveaux volontaires sains.

Les risques

Les effets secondaires sont les principaux risques quand vous testez des médicaments. Souvent, il s’agit de vomissement ou de maux de tête. Des effets qui ne sont pas vraiment inquiétants. Malgré tout, pour éviter des problèmes, la première phase du test est effectuée dans un environnement spécifique sous la surveillance d’une équipe médicale spécialisée. La prise en charge est immédiate en cas de complication. Il n’y a pas grand-chose à craindre donc. La loi française traitant les essais cliniques protège particulièrement les testeurs de médicaments. Il est possible de décider d’arrêter le test quand vous le souhaitez sans devoir vous justifier. Vous êtes libre de décider de tout arrêter d’un coup. Les centres d’investigation sont autorisés à faire des essais cliniques après avoir reçu le consentement du comité de protection des personnes. L’avis de l’Afssaps est également nécessaire. Les centres sont fréquemment contrôlés. Avant de faire un essai clinique, demandez l’avis de votre médecin et de votre entourage.
vote for 123medecins

Nombre de votes : 8563

Note moyenne : 3.87 /5

Trouver le Medecin