Accueil / BLOG / OPHTALMOLOGUE / Ophtalmologue : Que faut-il savoir sur ce spécialiste de la vue ?

Ophtalmologue : Que faut-il savoir sur ce spécialiste de la vue ?

Les yeux constituent des organes essentiels dans la relation de l’homme avec le monde extérieur. Lorsqu’ils sont mal en point, l’être humain en lui-même n’en mène qu’une vie moite. Et puisque la science s’éveille de jour en jour et se parfait, l’ophtalmologue, ou ophtalmologiste, ou encore oculiste est le spécialiste des yeux qui trouve de […]

Ophtalmologue : Que faut-il savoir sur ce spécialiste de la vue ?

Les yeux constituent des organes essentiels dans la relation de l’homme avec le monde extérieur. Lorsqu’ils sont mal en point, l’être humain en lui-même n’en mène qu’une vie moite. Et puisque la science s’éveille de jour en jour et se parfait, l’ophtalmologue, ou ophtalmologiste, ou encore oculiste est le spécialiste des yeux qui trouve de […]

Les yeux constituent des organes essentiels dans la relation de l’homme avec le monde extérieur. Lorsqu’ils sont mal en point, l’être humain en lui-même n’en mène qu’une vie moite. Et puisque la science s’éveille de jour en jour et se parfait, l’ophtalmologue, ou ophtalmologiste, ou encore oculiste est le spécialiste des yeux qui trouve de plus en plus une place quasi importante dans nos vies. Il est tout simplement l’ami de vos yeux. Qui est-il et en quoi consiste véritablement son travail ? Les informations contenues sur cette page vous seront sans doute utiles pour en rencontrer un.

Qui est-il ?

Il est le médecin spécialisé dans les pathologies qui affectent les yeux et la vision oculaire. Il intervient également dans le traitement d’autres pathologies dans lesquelles sont impliqués les yeux. Dans des cas rares, ils sont aussi chirurgiens et font des opérations au laser.

Que fait-il concrètement ?

L’ophtalmologue peut traiter un grand nombre de pathologies. Par exemple, il peut traiter des maladies de l’œil comme la conjonctivite ; du globe oculaire tel le glaucome ou mieux, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) portant essentiellement sur la rétine, la cornée ou encore le cristallin ; des paupières comme les orgelets. Pour faire bref, il s’occupe de tout ce qui a rapport à la vision.

Quand faut-il le consulter ?

Compte tenu de ses attributions, il peut être consulté en cas de baisse ou d’affaiblissement ou de modification de la vision. Si vous ressentez l’un de ses signes, vous feriez mieux de songer à consulter un ophtalmologue. Il sera amené à diagnostiquer la cataracte, la myopie et même les strabismes. Cependant plus tôt on va en consultation, mieux c’est, car le soulagement n’en est que plus rapide. Ne traînez donc pas !

D’autres problèmes de santé peuvent causer les maux d’yeux. De fait, il a son mot à dire dans le cadre de ces maladies que sont l’hypertension, le diabète ou la sclérose en général et plus précisément celle des plaques. Son travail l’amène à travailler en étroite collaboration avec d’autres spécialistes tels les diabétologues, les cardiologues, les neurologues, les oncologues, etc.

Comme se fait la consultation chez un ophtalmologue ?

Elle se fait en différentes étapes. La première, c’est la prise de contact avec l’ophtalmologue. Au cours de celle-ci, le client explique autant que se peut le mal qu’il ressent et de la manière exacte qu’il le sent. Il discute avec le praticien qui peut lui poser des questions sur ses ascendants ou descendants. Ne vous en faites pas ! Cela fait partie de la détermination de vos antécédents familiaux pour l’établissement du bilan de l’acuité visuelle. Ensuite, il mesure le champ de vision puis évalue le tonus oculaire et procède enfin à un fond d’œil.

En vérité, ce sont les résultats obtenus à l’issue de ces tests qui déterminent le type de pathologie dont vous souffrez au niveau des yeux. L’ophtalmologue posera dès lors un diagnostic et y adaptera un traitement idéal, car les traitements ne sont pas tous identiques. Il pourra, en fonction des résultats vous :

  • Prescrire des médicaments : il s’agit le plus souvent de collyres, mais n’empêche qu’il peut également être question de comprimés
  • Prescrire des verres de contacts (lentilles) ou des lunettes
  • Recommander une intervention chirurgicale souvent urgente et la pratiquer lui-même au besoin. Ici, sont le plus régulièrement fréquentes la cataracte et les opérations de myopie au laser
  • Préconiser des examens médicaux supplémentaires dont la radiographie de l’orbite et l’échographie de l’œil.

Quel que soit le mode de traitement choisi, l’ophtalmologue suit correctement ses patients à période régulière afin d’adapter le traitement à l’évolution des pathologies à sa charge. Il peut à cet effet donner des conseils sur la nutrition par exemple ou les activités sportives à pratiquer. Faites-lui donc confiance !

Quelle évolution peut-il avoir ?

Le spécialiste a la possibilité de travailler soit dans un cabinet et être en mode libéral ou en milieu hospitalier. Il peut même faire les deux à la fois. Son évolution réside essentiellement dans le fait qu’il parvienne à accroître sa clientèle. Évidemment, cela n’est pas très aisé, mais puisque peu pratiquent le métier, cette ambition n’est point irréalisable.

Dans un hôpital, l’ophtalmologue peut coiffer les activités d’un service ophtalmologique. Bien entendu, ceci va de pair avec son degré d’expérience. Il peut aussi exercer ses compétences dans un CHU (Centre Hospitalier Universitaire) en tant qu’enseignant-chercheur. Que de belles débouchées ! Mais pour ce faire, il faut de nombreuses années d’études médicales.

Quelle est la situation du métier en France ?

Il en existe peu, car peu de personnes s’y engagent. Ce qui offre un certain avantage pour les plus audacieux qui, à la fin du cursus universitaire, sont très vite recrutés dans les hôpitaux et centres de santé et même dans les cabinets où les ophtalmologues acquièrent l’expérience nécessaire à leur carrière.

vote for 123medecins

Nombre de votes : 7694

Note moyenne : 3.91 /5

Trouver le Medecin