Accueil / BLOG / SEXOLOGUE / Sexologie : quelles sont les techniques employées

Sexologie : quelles sont les techniques employées

La sexologie est une discipline médicale qui s’occupe du traitement de certains troubles sexuels. Les problèmes pris en charge par le sexologue sont souvent les troubles de l’érection, l’éjaculation précoce, les rapports douloureux, la baisse du désir, la frigidité… Cependant, beaucoup de personnes hésitent à consulter un sexologue à cause des tabous, la peur ou […]

Sexologie : quelles sont les techniques employées

La sexologie est une discipline médicale qui s’occupe du traitement de certains troubles sexuels. Les problèmes pris en charge par le sexologue sont souvent les troubles de l’érection, l’éjaculation précoce, les rapports douloureux, la baisse du désir, la frigidité… Cependant, beaucoup de personnes hésitent à consulter un sexologue à cause des tabous, la peur ou […]

La sexologie est une discipline médicale qui s’occupe du traitement de certains troubles sexuels. Les problèmes pris en charge par le sexologue sont souvent les troubles de l’érection, l’éjaculation précoce, les rapports douloureux, la baisse du désir, la frigidité… Cependant, beaucoup de personnes hésitent à consulter un sexologue à cause des tabous, la peur ou la honte. Si vous faites partie de ceux-là, lisez cet article pour surmonter ces blocages. Il vous en apprendra sur les pratiques de la discipline.

Qu’est-ce que l’interrogatoire médical ?

Souvent utilisé au début de la consultation, l’interrogatoire est une technique du diagnostic. Elle consiste à réaliser, en sexologie, un bilan médical (antécédents, traitements en cours, etc.) mais aussi un bilan sur la vie sexuelle d’un individu afin de localiser le problème du couple. Cette technique fait intervenir plusieurs thèmes dont les suivants : sexualité dans le milieu familial durant l’enfance, masturbation, première relation sexuelle, fantasmes, orgasme, nombre de partenaires, infidélité…

L’interrogatoire permet de comprendre l’origine du problème, de savoir si celui-ci est organique ou comportemental, individuel ou relationnel. Cependant, il n’est pas la seule technique du diagnostic. La détermination des causes et l’orientation d’une thérapie adaptée exigent aussi des examens médicaux.

L’examen médical en sexologie : quel intérêt ?

Un examen médical est un procédé consistant à faire ou un plusieurs tests afin de déterminer une cause. Il s’avère impératif lorsque l’interrogatoire laisse présumer l’existence d’un éventuel trouble physique. Il permet également d’éliminer une cause organique. Les examens sont renvoyés vers un médecin généraliste ou un gynécologue si le sexologue n’a pas les compétences d’un médecin. Les tests ou les analyses souvent réalisés sont :

  • Les examens cliniques somatiques
  • Les examens biologiques de laboratoire (dosages hormonaux, spermogramme),
  • Les tests de vérification du fonctionnement érectile.
  • Les examens radiologiques ou échographiques (prostate, utérus)
  • Les examens spécialisés (Doppler, cœlioscopie).

Suivant les résultats ou la dysfonction, le traitement sera orienté vers une ou plusieurs thérapies.

Les thérapies comportementales en sexologie

Elles sont de plusieurs sortes. On distingue la désensibilisation systématique, démarche thérapeutique s’effectuant en deux temps : une désensibilisation systématique en imagination, puis une désensibilisation systématique in vivo. Il y a également l’immersion in vivo ou in imagino. Cette thérapie comportementale consiste à plonger le sujet dans une situation très anxiogène en prévenant, simultanément, toute stratégie de neutralisation ou tout comportement d’évitement. À ces techniques comportementales, s’ajoutent l’exposition aux sensations physiques et l’exposition graduée in vivo combinée à la prévention de la réponse.

Le traitement des troubles de la sexualité avec l’hypnothérapie.

L’hypnose est une technique qui, en sexologie, cherche à lever, via l’anamnèse, les inhibitions afin d’apporter un mieux-être ou une meilleure adaptation à une situation. Il ne s’agit pas d’un médicament, mais d’une approche psychothérapeutique qui fait appel à une autre forme d’accompagnement en jouant sur les changements de perceptions, de croyances et d’attitudes. Dans sa pratique, le nombre de séances est aléatoire, et dépend de l’avancement personnel de la personne.

Il dépend également de plusieurs paramètres (bénéfices secondaires à maintenir le problème, tentatives de solution qui ne font que renforcer le problème).

Les conseils conjugaux

Les spécialistes de la sexologie ont recours à cette technique thérapeutique lorsque la vie en commun dure un certain nombre d’années et que le sexe n’est pas toujours spontané. Il s’agit d’astuces à appliquer pour travailler la sexualité du couple. En effet, on demande souvent aux couples de tester de nouvelles sensations, de lancer l’idée d’un câlin à tour de rôle, de se coucher à la même heure, de cesser de voir le sexe comme une obligation sur leur planning.

Il s’agit aussi de voir le porno d’un autre œil, de parler de ses fantasmes et désirs les plus secrets, de dormir nue (de temps en temps). D’autres conseillers en sexologie recommandent d’éviter d’avoir peur de parler du sexe, d’arrêter de considérer la pénétration comme une fin en soi, de planifier un rendez-vous coquin…

À ces diverses techniques thérapeutiques s’ajoutent d’autres interventions telles les thérapies de couple, les psychothérapies (surtout celles qui sont dites de « soutien ») et les sexothérapies de type Masters et Johnson. La discipline recourt aussi aux techniques de relaxation ou de sophrologie, aux psychothérapies analytiques et aux injections intracaverneuses. La bio-énergie est également utilisée, en tant qu’approche psychocorporelle, au même titre que l’hypnose.

En somme, il importe de noter que les techniques adoptées en sexologie sont de plusieurs sortes et dépendent parfois des domaines de compétence de chaque professionnel. Cependant, les thérapies de couple constituent l’approche thérapeutique la plus généralement pratiquée. Cela permet de confirmer l’intérêt de cette discipline pour les activités sexuelles dites normales. Que vous soyez mariés ou pas, la vie sexuelle avec un partenaire de sexe opposé est une pratique largement étudiée et documentée.

Les techniques les plus adaptées à la résolution des troubles existent et vous soulageront. Sortez de votre silence pour retrouver le bonheur perdu. Sauvez votre couple ou votre relation sentimentale.

vote for 123medecins

Nombre de votes : 6426

Note moyenne : 3.99 /5

Trouver le Medecin