Accueil / BLOG / DERMATOLOGUE / Devenir dermatologue : tout ce qu’il faut savoir

Devenir dermatologue : tout ce qu’il faut savoir

Le dermatologue est un médecin spécialisé dans le traitement des problèmes ou maladies de peau et aussi des pathologies qui affectent les ongles et les cheveux. Un bon spécialiste peut vous aider à prévenir, soigner les maladies et prendre efficacement soin de votre peau. Cet article est destiné à vous renseigner sur le praticien idéal, […]

Devenir dermatologue : tout ce qu’il faut savoir

Le dermatologue est un médecin spécialisé dans le traitement des problèmes ou maladies de peau et aussi des pathologies qui affectent les ongles et les cheveux. Un bon spécialiste peut vous aider à prévenir, soigner les maladies et prendre efficacement soin de votre peau. Cet article est destiné à vous renseigner sur le praticien idéal, […]

Le dermatologue est un médecin spécialisé dans le traitement des problèmes ou maladies de peau et aussi des pathologies qui affectent les ongles et les cheveux. Un bon spécialiste peut vous aider à prévenir, soigner les maladies et prendre efficacement soin de votre peau. Cet article est destiné à vous renseigner sur le praticien idéal, ses rôles, son parcours, ses qualités…

Quels sont les domaines d’intervention du spécialiste ?

Il s’occupe de la prise en charge de simples affections cutanées (verrues ou acné) et les pathologies plus graves comme l’eczéma, la maladie de Lyme, le psoriasis, etc. En plus de ces savoir-faire, les dermatologues développent des compétences de vénérologie, c’est-à-dire la prise en charge de certaines infections sexuellement transmissibles qui entraînent des réactions cutanées. Leur champ d’intervention embrasse aussi l’ophtalmologie, la cancérologie, la chirurgie et la médecine générale. Et l’exercice du métier exige de longues études.

Quelle est la formation requise pour exercer le métier ?

La première condition pour envisager des études en dermatologie est l’obtention d’un bac scientifique. Le postulant devra valider le concours de fin de première année de médecine pour poursuivre jusqu’en sixième année de médecine. Suivront des épreuves classantes nationales (ECN). Le futur dermatologue se spécialisera en dermatologie pour étudier pendant 4 à 5 années supplémentaires (soit un bac+10 ou +11).

Pour espérer un internat en dermatologie, l’étudiant doit être classé, car la spécialité est beaucoup demandée. Cette nouvelle séquence de formation s’effectue en alternance entre stages en hôpitaux, gardes et études. L’étudiant obtiendra en fin de cursus un diplôme d’études spécialisées (DES) en dermatologie-vénéréologie. Après cette étape suivra une dernière phase obligatoire avant l’obtention du diplôme d’État de docteur en médecine : la soutenance d’une thèse en dermatologie. Avec ces diplômes, le titulaire peut accéder au marché de l’emploi.

Qualités requises pour devenir dermatologue

La dermatologie est une discipline qui exige beaucoup de concentration. Le praticien doit donc être à l’écoute de ses patients. Les aptitudes psychologiques et pédagogiques sont recommandées pour certaines affections cutanées dues au stress. Il est également recherché chez le spécialiste, une preuve d’organisation pour gérer les affluences. L’endurance, la constance et la tolérance sont perçues comme des atouts importants.

Le praticien doit s’habituer à la vue des plaies peu agréables. De plus, comme atout, on exige de lui une aptitude à travailler en équipe, car il est appelé à collaborer avec d’autres spécialistes.

Quelles sont les possibilités de débouché pour le dermatologue ?

Après l’obtention de leurs diplômes, les spécialistes en dermatologie ont plusieurs opportunités de travail. Comme options, le professionnel peut intervenir dans un établissement hospitalier public, dans une clinique privée ou dans un cabinet en tant que libéral. Il peut également travailler à son propre compte en ouvrant sa clinique ou son cabinet. Par ailleurs, on rencontre des praticiens qui interviennent dans plusieurs centres à la fois (centres hospitaliers, cabinets de recherche, cliniques, organisations internationales).

Ils réalisent des opérations ponctuelles ou enseignent. Des fois, des sociétés ou des laboratoires spécialisés dans les recherches en dermatologie recrutent des dermatologues.

Quelle est la mission du spécialiste de la dermatologie ?

Les maladies traitées dans l’exercice de ce métier sont nombreuses et variées. Les praticiens sont appelés à mettre leurs savoirs, leurs qualités et leurs expériences en œuvre pour réussir certaines opérations nécessaires au bon rétablissement des patients. Selon les cas, il peut s’agir de petites opérations (sur un grain de beauté ou un lipome) ou d’interventions plus lourdes (brûlures au troisième degré, mélanomes).

L’intervention demande la pratique de plusieurs examens ou analyses entrant dans le cadre des pronostics et l’établissement des méthodes thérapeutiques. En effet, suivant les cas de pathologie, le dermatologue se charge :

  • D’effectuer des examens complémentaires afin d’établir un diagnostic
  • D’identifier l’origine d’une pathologie, puis d’expliquer au patient les solutions disponibles pour soigner ou contenir le mal
  • De prescrire des médicaments appropriés à une pathologie
  • De prescrire des traitements et recommandations à titre préventif
  • D’établir des réseaux de connexions avec d’autres spécialistes (médecins généralistes, allergologues) en vue d’échanger les informations.

En plus de ses missions, le praticien doit s’investir dans les recherches, participer à des formations et ateliers. Ces occasions permettent une familiarisation avec les découvertes technologiques et les nouvelles méthodes thérapeutiques indispensables à la fonction du dermatologue.

Comment les professionnels de la dermatologie gagnent-ils leur vie ?

Il est difficile de fixer le salaire du médecin. La fonction englobe plusieurs possibilités qui font varier le revenu du praticien. Les gains dépendent donc des honoraires et des secteurs dans lesquels exerce chaque spécialiste. Cependant, en début de carrière, le professionnel peut gagner entre 2700 et 3700 euros bruts par mois. En effet, il s’agit d’une profession reconnue et respectée et vu la qualité des soins, les malades n’ont plus rien à craindre. Le minimum qui leur est demandé est de consulter le plus tôt possible.

vote for 123medecins

Nombre de votes : 7498

Note moyenne : 3.92 /5

Trouver le Medecin