Accueil / BLOG / DERMATOLOGUE / La greffe de cheveux : L’essentiel à en savoir

La greffe de cheveux : L’essentiel à en savoir

La greffe de cheveux est une intervention chirurgicale consistant à implanter des greffons capillaires chez une personne affectée par une chute totale ou partielle de cheveux. Cette avancée majeure de la chirurgie esthétique connait une réelle évolution depuis les années 90 grâce aux nouvelles techniques d’implantation de greffons capillaires. La greffe capillaire constitue aujourd’hui le […]

La greffe de cheveux : L’essentiel à en savoir

La greffe de cheveux est une intervention chirurgicale consistant à implanter des greffons capillaires chez une personne affectée par une chute totale ou partielle de cheveux. Cette avancée majeure de la chirurgie esthétique connait une réelle évolution depuis les années 90 grâce aux nouvelles techniques d’implantation de greffons capillaires. La greffe capillaire constitue aujourd’hui le […]

La greffe de cheveux est une intervention chirurgicale consistant à implanter des greffons capillaires chez une personne affectée par une chute totale ou partielle de cheveux. Cette avancée majeure de la chirurgie esthétique connait une réelle évolution depuis les années 90 grâce aux nouvelles techniques d’implantation de greffons capillaires. La greffe capillaire constitue aujourd’hui le dernier recours face aux chutes de cheveux et apparait comme le seul moyen pour arriver à regarnir le cuir chevelu des personnes qui souffrent d’un dégarnissement sévère. Différentes techniques sont utilisées en fonction de la situation du patient et du résultat attendu. Chacune de ces techniques de greffe de cheveux présente des avantages et des inconvénients.

Les principales techniques de greffe de cheveux

Les techniques de greffe capillaire présentées ici sont les plus connues et les mieux maîtrisées.

La Follicular Unit Transplant (FUT)

Il s’agit de la technique la plus ancienne. Elle consiste à prélever sur une zone donneuse du cuir chevelu du patient, une bandelette longue d’un à deux centimètres et large d’une vingtaine de centimètres. Cette zone donneuse se situe le plus souvent au niveau de la nuque. La bandelette prélevée est ensuite morcelée en groupe de 1 à 4 unités folliculaires qui sont ensuite implantées sur des zones dégarnies du crâne. Le principal avantage de cette technique réside dans sa simplicité et sa rapidité. Elle nécessite généralement 2 à 3 heures d’intervention.

La Follicular Unit Extraction (FUE)

C’est une technique plus récente et plus avancée que la FUT. Elle consiste à prélever des bulbes directement sur le cuir chevelu, à partir de la zone donneuse et à les implanter sur les zones receveuses, c’est-à-dire sur les zones dégarnies du cuir chevelu. La technique implique généralement un rasage des zones de prélèvement. Elle est la plus recommandée et la plus pratiquée pour la greffe de cheveux en Turquie.

La greffe de cheveux : Qui peut y recourir ?

Les problèmes capillaires touchent aussi bien les hommes que les femmes. Au nombre de ces problèmes, l’on peut citer l’alopécie sous ses différentes formes et la calvitie. Pour en apprendre plus sur l’alopécie, consultez cet article qui traite de la question. Le problème le plus récurrent chez les femmes et les hommes qui souffrent de chutes de cheveux est la calvitie. Elle affecte en règle générale les individus proches de la quarantaine. La calvitie désigne l’arrêt de la pousse des cheveux sur une surface plus ou moins étendue du crâne. Bien qu’il s’agisse d’un mal commun aux deux genres, des différences existent entre les causes et les manifestations de la calvitie chez l’homme et chez la femme. Dans la majorité des cas, elle est due à une baisse hormonale ou transmise de manière héréditaire. Chez l’homme, une chute du taux de testostérone pourrait être à l’origine d’une calvitie qui apparait avec les premiers signes de vieillesse. La calvitie peut être précoce et s’installe souvent à partir des zones temporales avant de s’étendre vers les autres zones du crâne. Chez les femmes, le facteur génétique est le plus souvent en cause. La calvitie chez la femme peut néanmoins être également causée par des facteurs psychologiques tels que les troubles du sommeil, le stress ou la fatigue. Les dérèglements hormonaux, des ovaires, de la thyroïde ou de l’hypophyse ainsi que les habitudes alimentaires sont également identifiés comme des causes possibles.

Les chances de succès et le coût d’une greffe de cheveux

Si la greffe capillaire est considérée comme l’ultime recours contre la chute capillaire, c’est en raison de son coût élevé mais aussi de ses chances élevées de succès.

Le taux de réussite

Les résultats obtenus sont déterminés par la technique de greffe employée et par l’état du cuir chevelu du patient. La plus grande cause d’échec d’une greffe capillaire est liée à la chute des greffons. Le risque de chute est cependant assez réduit pour peu que l’on veille à observer les prescriptions médicales après l’intervention. Ces prescriptions doivent être appliquées durant les semaines suivant la chirurgie. La repousse des cheveux s’observe dès le 3ème mois suivant la greffe. Quant à la repousse complète et naturelle, elle est effective au bout d’un an. La connaissance du cycle de vie du cheveu permet de mieux comprendre le processus. Ce cycle de vie est présenté sur Doctissimo. La greffe capillaire se déroule sous anesthésie et le patient ne sent aucune douleur durant la procédure. Des douleurs post-opératoires peuvent cependant survenir dans les jours suivant l’intervention, ainsi que des effets secondaires tels que :
  • Des caillots de sang au niveau de la zone implantée. Ils disparaissent généralement avec un lavage de la zone ;
  • Une légère enflure de la tête suite à l’opération. Elle peut être réduite par la prise d’anti-inflammatoires ;
  • De légères démangeaisons sur la zone donneuse.

Le coût de l’intervention

Le coût d’une greffe de cheveux varie avec la structure au sein de laquelle elle est pratiquée et la technique chirurgicale employée. Les tarifs pratiqués par les établissements de grand standing sont évidemment plus élevés que ceux des structures plus modestes. A titre indicatif, en Turquie, une greffe FUE peut coûter jusqu’à environ 3 000 euros et une greffe FUT, environ 2 500 euros. La moyenne en France est d’environ 5 000 euros. Si la greffe de cheveux est rarement remboursée par la sécurité sociale, l’intervention peut être partiellement remboursée lorsqu’elle est considérée comme de la chirurgie réparatrice.
vote for 123medecins

Nombre de votes : 10035

Note moyenne : 3.82 /5

Trouver le Medecin