Accueil / BLOG / POSTUROLOGUE / Les TMS, première maladie professionnelle

Les TMS, première maladie professionnelle

Qui a dit “Le travail, c’est la santé ?” Selon la Caisse d’Assurance Maladie, les TMS, ou troubles musculo-squelettiques, augmentent de manière importante. Ils représentent 87 % des arrêts de travail et indemnités pour réparation financière. Comment aider les entreprises à prévenir ces risques et préserver la santé de leurs salariés ? Avec une part […]

Les TMS, première maladie professionnelle

Qui a dit “Le travail, c’est la santé ?” Selon la Caisse d’Assurance Maladie, les TMS, ou troubles musculo-squelettiques, augmentent de manière importante. Ils représentent 87 % des arrêts de travail et indemnités pour réparation financière. Comment aider les entreprises à prévenir ces risques et préserver la santé de leurs salariés ? Avec une part […]

Qui a dit “Le travail, c’est la santé ?” Selon la Caisse d’Assurance Maladie, les TMS, ou troubles musculo-squelettiques, augmentent de manière importante. Ils représentent 87 % des arrêts de travail et indemnités pour réparation financière. Comment aider les entreprises à prévenir ces risques et préserver la santé de leurs salariés ? Avec une part aussi importante de prise en charge chaque année par la Sécurité sociale, les TMS sont reconnus comme étant la maladie professionnelle la plus fréquente.  

Que sont les TMS ?

Les TMS sont principalement localisés au niveau des articulations, ils portent atteinte aux muscles, aux vaisseaux sanguins, aux nerfs, aux tendons, aux ligaments... entraînant une gêne, des douleurs plus ou moins importantes dans l’exécution des gestes professionnels ou du quotidien et pouvant évoluer jusqu'à une invalidité. Ils affectent le plus souvent le dos et les membres supérieurs ; l’atteinte des membres inférieurs est moins courante.  

Qu’est-ce qui les déclenche ?

Il est établi que la survenue des TMS est majoritairement en lien avec l'activité professionnelle. Une pénibilité au travail, des gestes répétitifs, un poste non adapté, augmentent les risques de déclencher des troubles.   Quelques exemples de facteurs déclenchants :
  • Le travail debout ou assis de manière prolongée (ouvriers d’usine, employés de bureau...)
  • Les gestes répétitifs (caissières, secrétaires...)
  • L'élévation continuelle des bras (mise en rayon…)
  • Le port de charges lourdes (manutentionnaires, déménageurs...)
  • Les vibrations permanentes de longues heures de conduite (routiers, chauffeurs de bus...)
  • La tension et le stress peuvent être des facteurs aggravants.
  Il existe de nombreux autres facteurs pouvant déclencher des troubles musculosquelettiques. Pour limiter les problèmes de TMS en entreprise, il est important de bien comprendre l’anatomie du corps humain et son fonctionnement, ainsi que le mécanisme d’apparition des troubles.  

Conséquences des TMS en entreprise

Conséquences sur la santé du salarié

Lorsqu'un salarié est atteint de troubles musculo-squelettiques, sa santé se dégrade lentement, ou subitement. Des douleurs se manifestent, souvent très aiguës, entraînant une grande souffrance. Les tâches rendues plus difficiles par ces douleurs l’exposent plus que ses collègues, à un accident du travail.   Certains TMS évoluent vers un handicap lourd avec des séquelles invalidantes. En plus de la douleur physique, le salarié peut ressentir une douleur morale en raison de l'inaptitude au travail causée par sa maladie. Sa réinsertion professionnelle est souvent très compliquée, même si le salarié est jeune ; l'enjeu étant de trouver un nouveau poste adapté à sa condition physique.  

Conséquences pour l’entreprise

Quand un salarié est atteint de TMS, l'entreprise en souffre aussi (à un niveau différent). Pour peu qu'une part importante d'employés souffre de ces troubles, tout le fonctionnement de l'entreprise s’en trouve gangrené. L’entreprise perd sa productivité : en temps comme en qualité. Par l'absentéisme répété de ses employés malades, elle doit trouver des solutions de remplacement ou bien répartir la charge de travail sur les autres salariés, ce qui perturbe l'organisation et dégrade l'ambiance générale. L'image de l'entreprise peut en être affectée. Mais aussi, des coûts importants s'ajoutent au budget de l'entreprise :
  • Coût de remplacement des salariés
  • Perte de chiffre d'affaire dû à la baisse de productivité
  • Cotisations sociales augmentées pour pallier la prise en charge de la sécurité sociale.
 

Comment éviter les TMS en entreprise ou les limiter ?

Afin de diminuer au maximum les risques de TMS pour les salariés, dont les conséquences sont aussi importantes pour eux que pour l'entreprise, il est nécessaire d’utiliser des solutions de prévention. Pour cela, nous organisons des ateliers spécifiques, animés par des ostéopathes expérimentés dans la prévention des risques professionnels. Les salariés bénéficiant de ces ateliers apprennent dans un premier temps des notions d'anatomie ainsi que les mécanismes provoquant les troubles sur le corps humain. Ils ont la possibilité de mettre en pratique leurs nouvelles connaissances par une participation active et ludique. Des mises en situation leur permettent de prendre de nouvelles habitudes afin d'adopter les bons gestes dans leur travail mais aussi dans leur vie quotidienne. Des séries de gestes sont étudiées par catégories de métiers, ainsi que l'ergonomie du poste de travail. Les employés reçoivent des conseils personnalisés à leurs fonctions qu'ils pourront appliquer au quotidien, sur leur lieu de travail. C'est un véritable entraînement aux bonnes postures et bons gestes que cet atelier offre aux employés, de manière pédagogique. Inscrire vos employés à cet atelier est un investissement gagnant autant pour la préservation de la santé des salariés que celle de votre entreprise.
vote for 123medecins

Nombre de votes : 10030

Note moyenne : 3.82 /5

Trouver le Medecin