Accueil / BLOG / AUDITION / La perte auditive et la surdité

La perte auditive et la surdité

Selon une étude américaine, 1,1 milliard de personnes seront touchées par la perte auditive d’ici fin 2015, soit environ 16 % de la population mondiale. Les chiffres montrent également que les personnes atteintes d’une perte auditive attendent en moyenne presque 10 ans avant de demander de l’aide ! Une perte auditive n’est pas spécifiquement un trouble lié […]

La perte auditive et la surdité

Selon une étude américaine, 1,1 milliard de personnes seront touchées par la perte auditive d’ici fin 2015, soit environ 16 % de la population mondiale. Les chiffres montrent également que les personnes atteintes d’une perte auditive attendent en moyenne presque 10 ans avant de demander de l’aide ! Une perte auditive n’est pas spécifiquement un trouble lié […]

Selon une étude américaine, 1,1 milliard de personnes seront touchées par la perte auditive d'ici fin 2015, soit environ 16 % de la population mondiale. Les chiffres montrent également que les personnes atteintes d'une perte auditive attendent en moyenne presque 10 ans avant de demander de l'aide !

Une perte auditive n’est pas spécifiquement un trouble lié à l’âge, elle peut survenir à n’importe-quel moment de votre vie, pour de multiples raisons. Votre santé auditive a un impact incroyable sur votre bien-être et celui de votre entourage.

Une déficience auditive peut être de transmission ou de perception :

  • Si la capacité de l'oreille à conduire les sons dans l'oreille interne est bloquée ou réduite, la perte auditive est une surdité de transmission.
  • Si les cellules ciliées de l'oreille interne sont endommagées, elle est appelée une surdité de perception.

Nous allons voir ensemble les causes possibles de perte auditive, les symptômes, comment la diagnostiquer médicalement, puis enfin quelles sont les solutions pour traiter cette perte auditive !

Les causes possibles

Les causes de perte auditive sont multiples et variées. La presbyacousie débute vers 45/50 ans. Progressive, elle traduit une détérioration lente et progressive de la fonction auditive, qui atteint en premier lieu les fréquences aiguës. Mais, outre le vieillissement, la perte auditive peut être déclenchée par de nombreux facteurs : prise de médicaments, maladies ou surdité génétique. Cette perte auditive peut survenir parfois dès la naissance, c'est le cas de certaines surdités génétiques, ou à n'importe quel moment de la vie.

Enfin, le bruit peut littéralement vous casser les oreilles : les bruits d'origine professionnelle et la musique trop forte sont les dangers les plus fréquemment rencontrés. Nous n'avons à la naissance qu'un capital très limité de cellules sensorielles (moins de 15.000), et ces cellules une fois détruites ne "repoussent" pas ! Au delà de 115 dB, des bruits impulsifs provoquent immédiatement des dommages irréversibles. Rendez-vous sur le site de Cochlea, pour en savoir davantage sur les recommandations liées au bruit.

presbyacousie

Les symptômes

Il existe 4 grand signes qui ne trompent pas et qui permettent de vous indiquer que vous êtes peut-être sujet à une perte auditive.

  • Des aigus moins nets : 60 % de la compréhension vocale repose sur une bonne entente des sons aigus. Le presbyacousique a d’abord du mal à distinguer les voix de femmes et d’enfants. Si les voix masculines restent audibles, elles arrivent à l’oreille comme un ensemble incompréhensible.
  • Un entourage qui n’articule pas : toute baisse auditive entraîne une moindre compréhension. On peut avoir l’impression désagréable et franchement agaçante que son interlocuteur n’articule pas… Et c’est encore pire au téléphone, en société, en famille ou entre amis. En cas de baisse importante, une réelle frustration peut s’installer.
  • Des acouphènes : ces bruits, qui se manifestent dans les oreilles ou de manière diffuse à l’intérieur de la tête et qui n’ont pas de source extérieure réelle, sont le signe le plus visible et peut-être le plus gênant de la dégradation auditive.
  • Des remarques de vos proches : Si on a rarement conscience de sa baisse auditive, le conjoint, les amis ou les enfants le remarquent rapidement. Des remarques sur le volume de votre télévision ou de votre radio sont un signe auquel il vaut mieux être attentif !

Le diagnostic

Plusieurs tests réalisé en principe par des ORL, comme l’audiogramme, permettent d'évaluer votre audition, de quantifier la déficience auditive et d'en identifier la ou les causes.

Un audiogramme permet d'identifier les surdités de transmission, de perception et les surdités mixtes. L'audiogramme consiste à faire entendre un son de fréquence pure avec une intensité de plus en plus forte, et déterminer à partir de quelle intensité le patient commence à percevoir cette fréquence.

D’autres tests, objectifs, permettent d’identifier l'origine d'une perte auditive par des mesures, sans intervention du patient :

  • L’impédancemétrie
  • Les oto-émissions acoustiques provoquées (OEPA)
  • Les potentiels évoqués auditifs (PEA)
  • L'électrocochléogramme

Un article très complet de Doctissimo vous renseigne sur ces tests, leur déroulement et leur fonctionnement !

Le traitement

Le traitement de la surdité dépend de sa cause, et du type de surdité, de transmission ou de perception.

Pour les surdités de transmission, le traitement est chirurgical : réparation du tympan (tympanoplastie), des osselets, remplacement de l’étrier par une prothèse sont les opérations les plus fréquentes.

Lors d’une surdité de perception, en cas d’atteinte osseuse ou de tumeur, un traitement chirurgical est également nécessaire.

Enfin, pour la presbyacousie, une prothèse auditive amplificatrice est proposée lorsque la perte auditive devient invalidante. Il existe maintenant des prothèses très discrètes, et accessibles financièrement.

Il existe deux types d’appareillages :

  • Les appareils amplificateurs externes : ils amplifient le son et le transmettent à l’intérieur du conduit auditif.
  • Les implants auditifs : ils sont implantés à l’intérieur du crane, et sont efficaces même sur certains types de surdité et sur les pertes auditives très importantes. Il existe trois types d’implants : l'implant cochléaire, l’implant d'oreille moyenne et enfin l’implant à ancrage osseux.

La perte auditive n’est pas une fatalité, et peut donc être diagnostiquée et traitée à tout âge !

vote for 123medecins

Nombre de votes : 8563

Note moyenne : 3.87 /5

Trouver le Medecin